COVID-19: prime de 2$ à d’autres travailleurs de la transformation alimentaire

MONTRÉAL — Près de 400 travailleurs de l’usine de transformation de viande Cargill à Chambly toucheront à leur tour une prime de 2 $ l’heure, à compter de lundi, dans le contexte de la crise du coronavirus.

L’employeur Cargill a fait savoir que cette prime serait versée à ses travailleurs des usines de production du Canada et des États-Unis jusqu’au 3 mai, vu le contexte de la COVID-19.

«Les employés travaillent fort pour prendre soin des gens, donc nous avons décidé de prendre soin d’eux et de leur famille», a fait savoir le directeur des relations avec les médias de Cargill, Daniel Sullivan. 

«Nous voulons ainsi reconnaître leur contribution en ces temps difficiles», a-t-il ajouté.

Le syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) affilié à la FTQ, qui représente les quelque 400 employés de Chambly, a précisé qu’en plus de cette hausse temporaire de 2 $ l’heure, un montant forfaitaire de 500 $ sera octroyé après huit semaines consécutives de travail selon l’horaire normal.

De même, les pauses seront ajustées pour réduire le nombre de personnes en pause en même temps, afin de respecter les consignes de distanciation sociale.

M. Sullivan, de Cargill, a souligné que l’entreprise avait également pris d’autres mesures pour s’assurer de la santé et de la sécurité de ses employés.

«Nous continuons de suivre la situation de près et nous nous ajusterons, le cas échéant», a-t-il ajouté.

Au cours des derniers jours, les grandes bannières comme Provigo, Maxi, Metro et SuperC ont annoncé une telle prime de 2 $ l’heure pour leurs travailleurs, temporaire, pour la durée de la crise.

Ces travailleurs du secteur agroalimentaire sont plus que jamais sollicités et travaillent souvent avec une certaine crainte, puisqu’ils ont des contacts directs avec le public — des clients parfois impatients et mécontents des ruptures de stocks.

L’usine de Cargill à Chambly oeuvre dans la transformation de boeuf, de porc, de poulet et des saucisses, notamment pour des marques maison.

De même, dans les épiceries, l’installation de panneaux en plexiglas a apporté un sentiment de sécurité accrue aux caissières, rapporte le syndicat des TUAC. L’installation de ces panneaux a commencé dans plusieurs supermarchés au pays. 

Cargill Canada emploie 8000 personnes au pays, dans la transformation alimentaire.

Les commentaires sont fermés.

Pi les cabane à sucre eux sont elles confinées et sinon auront -elles des augmentations ?

Les plus populaires