COVID-19: quatre décès s’ajoutent en Nouvelle-Écosse

CHARLOTTETOWN — La Nouvelle-Écosse signale quatre nouveaux décès liés à la COVID-19, ce qui porte le total provincial à 16.

Les responsables de la santé affirment que trois des nouveaux décès sont survenus au centre de soins de longue durée Northwood, à Halifax, et que l’autre s’est produit au centre Harbourstone Enhanced Care, à Sydney.

La Nouvelle-Écosse a également rapporté 55 nouveaux cas de virus jeudi, pour un total de 827 cas confirmés à l’échelle de la province.

Dix centres de soins de longue durée agréés et établissements pour personnes âgées non agréés de la Nouvelle-Écosse comptent des cas de COVID-19, ce qui implique 158 résidents et 79 employés.

Le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la province, a indiqué que le plus grand défi dans la lutte contre le virus se trouve maintenant dans les centres de soins de longue durée.

Il a également déclaré que les données totales de la province étaient attribuables à des éclosions dans les établissements, la majorité s’étant produit au centre Northwood, qui héberge 485 résidents à Halifax.

Nouvelles ordonnances à Terre-Neuve-et-Labrador

De son côté, la médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé jeudi deux nouvelles ordonnances publiques, alors que la province ne rapportait aucun nouveau cas de COVID-19.

La Dre Janice Fitzgerald a déclaré qu’à partir de vendredi, tous les voyageurs arrivant dans la province devront remplir un formulaire de déclaration. À compter de lundi, ils devront également soumettre un plan d’auto-isolement de 14 jours.

Après plusieurs jours sans nouveaux cas, la Dre Fitzgerald a indiqué que les autorités avaient commencé à envisager des moyens d’assouplir les mesures de confinement.

Également au cours de la conférence de presse à Terre-Neuve, un homme ayant guéri de la COVID-19 s’est adressé aux journalistes et a raconté son histoire.

Bill Woolridge a raconté qu’il avait été testé pour le virus quelques jours après avoir assisté aux funérailles de son beau-frère, le 18 mars.

Les symptômes ont commencé quelques jours plus tard avec des maux de tête, a-t-il déclaré.

M. Woolridge a ajouté avoir été informé le 21 mars que quelqu’un qui avait assisté aux funérailles avait reçu un diagnostic positif de COVID-19. Le lendemain, M. Woolridge a commencé à avoir de la fièvre et des frissons. Il a été testé pour le virus le mardi suivant et les résultats sont revenus positifs pour lui et négatifs pour sa femme.

«On nous a demandé de nous isoler pendant 14 jours et on nous a également dit de nous séparer l’un de l’autre dans notre maison», a précisé M. Woolridge.

Il a raconté qu’il était resté à deux mètres de sa femme, qu’il dormait dans une chambre séparée, qu’il mangeait à une table séparée et qu’il utilisait une salle de bain séparée.

«Ces mesures ont semblé fonctionner», a-t-il déclaré.«Ma femme n’a jamais contracté le coronavirus. Je suppose que c’est la preuve que la distanciation physique fonctionne.»

Deux provinces sans nouveaux cas

L’Île-du-Prince-Édouard continue à éviter la propagation de la COVID-19.

La médecin hygiéniste en chef Heather Morrison a annoncé jeudi que la province insulaire avait reçu 119 résultats de tests mercredi et qu’ils étaient tous négatifs.

L’Île-du-Prince-Édouard a rapporté un total de 26 cas de COVID-19, mais aucun nouveau cas n’a été signalé depuis le 15 avril.

Le Nouveau-Brunswick n’a rapporté de son côté aucun nouveau cas pour une cinquième journée consécutive. La province compte pour l’instant 118 cas.