COVID-19: les tests aléatoires ont repris pour les voyageurs dans quatre aéroports

TORONTO — Les tests aléatoires de dépistage de la COVID-19 ont repris mardi pour les voyageurs vaccinés entrant au Canada par l’un de quatre grands aéroports.

Mais contrairement à ce qui se faisait auparavant, les tests pour certains passagers atterrissant à Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary seront effectués à l’extérieur des aéroports, soit par un rendez-vous en personne, soit par un rendez-vous virtuel pour un autotest.

À l’aéroport Pearson de Toronto, certains ont remis en question la nécessité des tests aléatoires.

«Je ne pense pas que ce soit nécessaire», a déclaré Sobia Sadiq, qui est arrivée à Toronto en provenance de Houston, au Texas, pour un voyage d’une semaine pour rendre visite à son frère. «Et si quelqu’un a déjà voyagé si loin et qu’il est malheureusement déclaré positif, alors c’est injuste pour lui.»

Mme Sadiq a dit qu’elle n’avait pas été sélectionnée pour un test aléatoire et a noté que son expérience de voyage s’était déroulée sans heurts.

Rasha Bassyouni, qui est revenue à Toronto après un mariage à Dallas, a déclaré qu’elle était auparavant ambivalente à propos des tests aléatoires, mais qu’elle soutient désormais la mesure après avoir été témoin de la rapidité avec laquelle le virus s’est propagé au sein de sa famille.

«Ce n’est que cinq minutes de votre temps», a fait valoir Mme Bassyouni, qui a travaillé comme médecin en Égypte avant de déménager au Canada. «Et c’est pour votre propre sécurité, pour la sécurité de votre famille et pour la sécurité des Canadiens.»

L’administrateur en chef adjoint de la santé publique, le Dr Howard Njoo, avait déjà dit que les tests obligatoires aléatoires constituaient un élément important de la stratégie du Canada pour détecter de nouveaux variants entrant dans le pays.

Les voyageurs pleinement vaccinés sélectionnés pour des tests aléatoires recevront une notification par courriel dans les 15 minutes suivant la fin de leur déclaration aux douanes, a déclaré le gouvernement fédéral. Ce courriel contiendra des informations pour les aider à organiser un test dans leur région.

Les voyageurs dont le test est positif doivent s’isoler pendant 10 jours. Le gouvernement fédéral affirme que l’isolement de 10 jours est requis même si l’exigence d’isolement est plus courte dans la province ou le territoire où le voyageur a atterri.

Ottawa avait suspendu les tests aléatoires pour les voyageurs vaccinés entrant au Canada par avion le mois dernier alors qu’il s’efforçait de déplacer le processus de test vers des emplacements à l’extérieur des aéroports.

À ce moment, le gouvernement fédéral faisait face à des critiques croissantes de la part de groupes de l’industrie du tourisme et du transport aérien qui estimaient que les restrictions de santé publique étaient à blâmer pour le chaos dans les aéroports canadiens.

La situation dans les aéroports du pays est parfois demeurée chaotique même depuis que les tests ont été suspendus.

Kerry Carstairs, qui est arrivée sur un vol en provenance de Newark, New Jersey, pour un voyage d’affaires, a également indiqué qu’elle avait eu une bonne expérience à l’aéroport, bien qu’elle s’attendait à ce qu’il y ait des problèmes.

«J’ai été impressionnée par la technologie, donc je n’ai pas vraiment eu à parler à personne (…) puis je suis juste allée voir le premier douanier. Ils m’ont posé quelques questions et je suis partie», a-t-elle raconté, ajoutant qu’elle n’avait pas été sélectionnée pour un test aléatoire.

Bill Mcdonald a déclaré qu’il était descendu de l’avion et qu’il avait passé la douane en «quelques minutes» après son arrivée à Toronto en provenance de Minneapolis, dans le Minnesota, sans avoir été sélectionné pour un test aléatoire.

«C’est peut-être à cause de l’heure de la journée, je ne suis pas certain, mais tout a été tout simplement parfait», a-t-il dit.

Les voyageurs qui ne sont pas complètement vaccinés doivent subir un test les premier et huitième jours de leur quarantaine obligatoire de 14 jours, sauf exemption.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.