Crime organisé: la police de Laval lance le «projet Répercussion»

LAVAL, Qc — Le Service de police de Laval (SPL) a annoncé lundi matin, la mise sur pied du «projet Répercussion», qui vise à assurer une plus grande présence policière sur les lieux fréquentés par des individus liés au crime organisé, une semaine après le meurtre de Salvatore Scoppa, dans un hôtel de Laval.

«Lors de cet événement violent, plusieurs coups de feu ont été tirés alors que des centaines de personnes étaient présentes, y compris des enfants. Plusieurs d’entre eux ont même cru en la présence d’un tireur actif et ont été grandement touchés par cet événement» a expliqué lundi matin, le SPL, dans un communiqué.

Le directeur du SPL, Pierre Brochet, a indiqué que ces événements étaient inacceptables:

« Nous n’hésiterons pas à doubler nos efforts pour maintenir, à tout prix, la sécurité des citoyens », ajoutant « qu’un individu a fait feu à plusieurs reprises à l’intérieur de l’hôtel sans se soucier des répercussions. C’est inadmissible !»

La Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) participeront aussi au «projet Répercussion».

Le SPL a spécifié que «les membres de ce projet seront omniprésents dans des lieux fréquentés par des individus liés au crime organisé, notamment les bars, les restaurants et les établissements licenciés.»

Les plus populaires