Crise de la COVID-19: appel à l’aide des gouvernements par Tourisme Montréal

MONTRÉAL — Tourisme Montréal affirme que sans aide financière prochaine des gouvernements, Montréal va perdre sa réputation enviable de destination nord-américaine de premier choix.

Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal, écrit dans un communiqué publié jeudi que le vrai danger causé par la pandémie de COVID-19 qui sévit depuis sept mois est la déstructuration de l’offre touristique. L’Union des Associations Internationales (UAI) a classé Montréal en première position des villes d’Amérique pour l’accueil d’événements internationaux en 2019, pour une troisième année de suite. 

M. Lalumière soutient que le secteur hôtelier, qu’il qualifie de poumon de l’économie touristique d’agrément et d’affaires, est confronté à Montréal à une situation sans issue. Il craint une fermeture massive et permanente de plusieurs établissements.

De juin à septembre, le taux d’occupation des hôtels de la région de Montréal ne s’est élevé qu’à 15 % d’après l’Association des hôtels du Grand Montréal.

Il y a deux semaines, Tourisme Montréal rapportait que l’été 2020 avait fracassé une multitude de records en matière de faible fréquentation touristique dans la métropole.

Comparativement à la saison touristique 2019, les entrées au Canada par les frontières du Québec ont dégringolé de 97,8 % et le nombre de passagers embarqués et débarqués à l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau a reculé de 94,5 %.

Pour la période d’avril à juin derniers, la moyenne des dépenses touristiques des touristes internationaux s’est effondrée de 95 %, selon Tourisme Montréal.

Yves Lalumière affirme que sans aide financière à la hauteur des dommages causés et des conséquences à venir, Montréal reculera de 10 ou 20 ans.

 

Laisser un commentaire