Croisière: des équipages canadiens débarquent aux États-Unis

Les Canadiens travaillant à bord de deux bateaux de croisière ayant reçu l’interdiction de s’approcher des côtes en raison de la COVID-19 ont enfin reçu la permission de revenir au pays.

Dans une déclaration envoyée par courriel, Princess Cruises a annoncé que 19 Canadiens à bord du Koningsdam ont débarqué vendredi à Los Angeles et pourront rentrer chez eux par avion ou voiture aux frais de l’entreprise.

Elle a ajouté que 53 Canadiens à bord de l’Emerald Princess devaient arriver à Fort Lauderdale, en Floride, samedi. Ils seront ensuite dirigés vers Miami, d’où ils prendront un vol vers Toronto.

Environ 99 membres américains de l’équipage des deux navires ont aussi reçu la permission de rentrer chez eux, a-t-on indiqué dans le courriel.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis ont mentionné le mois dernier qu’environ 80 000 membres de l’équipage de bateaux de croisière étaient toujours à bord de leur navire aux abords des côtes américaines même si la plupart des passagers avaient reçu la permission de quitter les embarcations.

Plus tôt cette semaine, les membres canadiens de l’équipage de l’Emerald Princess avaient été informés qu’ils débarqueraient à Nassau, aux Bahamas, avant de prendre l’avion vers le Canada. Cependant, le gouvernement bahamien a refusé de permettre au navire d’amarrer sur son territoire.