D’anciens dirigeants de SNC-Lavalin sont acquittés en Ontario

TORONTO – Deux anciens dirigeants de la société d’ingénierie SNC-Lavalin et un homme d’affaires canadien accusés de corruption ont été acquittés vendredi.

Un juge de la Cour supérieure de justice de l’Ontario a rejeté l’affaire à la demande de la Couronne après que la preuve eut été trouvée non recevable.

Les anciens dirigeants de SNC, Kevin Wallace et Ramesh Shah, ainsi que l’homme d’affaires Zulfiquar Ali Bhuiyan, avaient tous plaidé non coupable.

L’affaire était liée à des pots-de-vin présumés, qui auraient été remis à des fonctionnaires étrangers au sujet d’un contrat sur la construction d’un pont au Bangladesh.

Le juge de la Cour supérieure de justice Ian Nordheimer avait déterminé le mois dernier qu’une preuve d’écoute électronique devait être exclue. La poursuite a ainsi indiqué vendredi ne pas être en mesure de présenter de nouvelle preuve et les accusés ont été acquittés, a indiqué une porte-parole de la poursuite.

M. Wallace, un ancien vice-président, avait initialement été arrêté et accusé en 2013.

Note to readers: Version corrigée. Une version précédente identifiait Zulfiquar Ali Bhuiyan comme un ancien dirigeant de SNC-Lavalin, ce qui n’est pas le cas.