De jeunes leaders autochtones s’expriment au Sénat sur la réconciliation

OTTAWA — La Dre Meghan Beals indique qu’elle veut que la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation du Canada ressemble au jour du Souvenir.

La médecin de l’Île-du-Prince-Édouard est l’une des cinq jeunes leaders autochtones qui sont à Ottawa pour s’adresser à un comité du Sénat avant le jour férié fédéral de vendredi.

Mme Beals a dit aux sénateurs que la journée devrait inclure un moment de silence pour se souvenir du passé et présenter des événements dans les communautés à travers le pays pour célébrer les contributions des peuples autochtones au Canada.

Après leur témoignage devant le Comité sénatorial permanent des peuples autochtones, les jeunes leaders devraient rencontrer des sénateurs qui examinent les responsabilités du gouvernement fédéral envers les peuples des Premières Nations, les Inuits et les Métis.

Vendredi marque l’anniversaire de la première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation, destinée à honorer les victimes et les survivants du système des pensionnats pour les enfants autochtones du Canada.

Les fonctionnaires fédéraux et les personnes qui travaillent dans les secteurs sous réglementation fédérale auront un jour de congé, mais la plupart des provinces n’ont pas reconnu ce jour comme un jour férié.

La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation n’est pas un jour férié au Québec. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.