De l’aide supplémentaire pour la famille Barho, qui a perdu sept enfants

HALIFAX — Une semaine après qu’un incendie eut coûté la vie à sept petits réfugiés syriens en banlieue de Halifax, le député fédéral de la région a déclaré que la communauté s’était unie «de belle façon» pour aider la mère endeuillée et son mari gravement blessé.

De l’aide supplémentaire et des dons continuent d’affluer pour soutenir Kawthar et Ebraheim Barho, a indiqué en entrevue le député libéral Andy Fillmore.

L’aéroport international Stanfield de Halifax, par exemple, a offert du soutien financier pour aider la famille à amener au pays certains de leurs proches vivant à l’étranger.

De nombreux voisins ont aussi offert à la mère un toit pour l’abriter elle, et ses proches.

En moins d’une semaine, plus de 12 000 personnes ont réussi à amasser plus de 650 000 $ pour le couple par l’entremise d’une campagne de sociofinancement GoFundMe.

Seulement une autre campagne de GoFundMe a permis de recueillir plus de dons: les 15 millions $ pour les familles éplorées des 16 joueurs de hockey et employés des Humboldt de Broncos, qui sont morts dans un accident de la route le 6 avril dernier.

On ne sait pas encore à quoi serviront les fonds recueillis pour la famille Barho, mais ils pourraient notamment servir à acheter une nouvelle maison ou à couvrir d’autres dépenses, a suggéré M. Fillmore.

Avec l’aide du ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, plusieurs proches de Kawthar Barho sont arrivés lundi et plusieurs autres sont en chemin, a indiqué le député. Ceux-ci viennent au pays avec un visa de visiteur.

«Ils sont dans divers pays du monde», a-t-il expliqué.

«Ils viennent en groupe… et nous travaillons sur les demandes des autres groupes pour qu’ils viennent ici.»

M. Fillmore n’a pas voulu donner d’autres détails.

«Ils ont demandé de protéger un peu leur vie privée là-dessus, alors je ne peux pas aller dans les détails», a-t-il soutenu. «J’aimerais pouvoir raconter l’histoire et je sais que les gens veulent l’entendre, mais ils ont demandé qu’on ne (fasse pas cela). À un certain point, ils vont raconter leur histoire.»

De son côté, Ebraheim Barho demeure dans un état grave, mais stable à l’hôpital, après avoir subi une intervention chirurgicale pour soigner ses brûlures lundi.

La famille était arrivée il y a 18 mois, s’établissant d’abord dans la petite localité d’Elmsdale, à 35 minutes de voiture au nord de Halifax.

Ils avaient plus tard déménagé à Halifax, où ils voulaient profiter de plus de services, dont des cours d’anglais.

Le 19 février dernier, un incendie s’est propagé rapidement dans leur maison de Spryfield, causant la mort des sept enfants: Ahmad, 14 ans, Rola, 12 ans, Mohamad, 9 ans, Ola, 8 ans, Hala, 3 ans, Rana, 2 ans et Abdullah, qui était né au Canada le 9 novembre dernier.

Une enquête sur la cause de l’incendie est en cours.

Les plus populaires