De nouvelles règles à la police de Terre-Neuve-et-Labrador après des allégations

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La Presse Canadienne a appris que la police provinciale de Terre-Neuve-et-Labrador a discrètement introduit de nouvelles règles l’année dernière sur le transport de membres du public après des allégations d’inconduite sexuelle et d’agression contre certains de ses membres.

Les documents obtenus grâce à une demande d’accès à l’information montrent que le chef de la Royal Newfoundland Constabulary, Patrick Roche, a alerté les agents de la nouvelle politique le 10 septembre 2021.

La politique stipule que les agents ne peuvent transporter des membres du public dans leur véhicule de police que dans le cadre d’un appel de service – et ils doivent informer le centre de communications du corps policier s’ils emmènent quelqu’un en voiture.

En mai 2021, le constable Carl Douglas Snelgrove a été reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement une femme alors qu’il était en service après lui avoir proposé de la raccompagner dans son véhicule de police depuis le centre-ville de Saint-Jean, à Terre-Neuve.

Environ deux mois plus tard, le corps policier a annoncé qu’il examinait les allégations soulevées par un avocat de Saint-Jean selon lesquelles plusieurs autres femmes avaient été victimes d’inconduite sexuelle, certaines après avoir été conduites par des agents.

L’agence de surveillance de la police de la province a déclaré le mois dernier que les reportages de médias sur ces allégations avaient conduit à sa propre enquête sur des plaintes selon lesquelles au moins un agent autre que Carl Douglas Snelgrove aurait agi de manière inappropriée après avoir proposé à des femmes de les ramener chez elles depuis le centre-ville.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.