De nouvelles restrictions à Halifax, dont la fermeture des salles à manger

HALIFAX — La plus grande ville du Canada atlantique sera soumise à de larges restrictions s’approchant d’un confinement complet pendant les deux prochaines semaines pour contrer une explosion de cas de COVID-19.

Les responsables de la santé ont signalé 37 nouveaux cas mardi – 35 dans la grande région de Halifax – et ont annoncé la fermeture des salles à manger des restaurants, des bibliothèques publiques, des musées, des gymnases, des studios de yoga et des casinos de la ville, à compter de jeudi.

Avec un total de 87 cas actifs dans la province, le premier ministre Stephen McNeil a déclaré que le temps était venu pour un coup de semonce.

«Nous devons stopper la propagation maintenant», a déclaré M. McNeil aux journalistes.

Le premier ministre a indiqué qu’il y aurait une limite de cinq personnes pour les rassemblements publics à Halifax, tandis que le port du masque sera obligatoire dans les immeubles résidentiels à logements multiples. 

Les activités sportives et culturelles organisées sont mises en pause, a déclaré M. McNeil, ajoutant que les déplacements des équipes sportives d’élite, y compris les Mooseheads de Halifax de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, seront limités.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a par ailleurs annoncé mardi une initiative de dépistage ciblé, destiné aux clients et aux employés des bars et restaurants nocturnes — même s’ils ne présentent pas de symptômes. Les autorités de la santé publique ont indiqué mardi que tous les employés d’établissements avec permis d’alcool à Halifax et les clients qui en ont fréquenté après 22 h au cours des deux dernières semaines devraient passer un test.

«La plupart de nos cas récents de COVID-19 sont signalés chez des jeunes qui étaient allés dans des bars et des restaurants le soir», a expliqué le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la province. Cette opération spéciale de dépistage sera disponible jusqu’au 30 novembre.

Ailleurs dans le Canada atlantique

Les jeunes sont également à l’origine de la dernière vague de cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick. La province a signalé mardi cinq nouveaux cas, dont quatre concernaient des personnes de moins de 30 ans.

Trois des nouveaux cas ont été recensés dans la région de Saint-Jean, impliquant deux personnes de moins de 19 ans et une personne dans la vingtaine. Les deux autres cas concernent des personnes dans la vingtaine de la région de Moncton.

Un peu plus de la moitié des 93 cas actifs au Nouveau-Brunswick impliquent des personnes de moins de 30 ans, a déclaré mardi la Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef.

«Vous pouvez briser la chaîne des infections qui se propagent maintenant dans notre province», a déclaré Mme Russell, s’adressant directement aux jeunes.

Terre-Neuve-et-Labrador a fait état de deux nouveaux cas de COVID-19.

Laisser un commentaire