De plus en plus de Blancs d’âge mûr se suicident aux États-Unis

NEW YORK, États-Unis – Les Blancs d’âge mûr représentent dorénavant le tiers de tous les suicides aux États-Unis, selon de nouvelles données gouvernementales.

Le suicide est la dixième cause de décès en importance aux États-Unis et le taux est en progression de 24 pour cent depuis 15 ans, dit un rapport des Centres de prévention et de contrôle de la maladie (CDC).

Le suicide est depuis longtemps plus courant chez les Blancs, surtout chez les hommes blancs plus âgés. Le nouveau rapport révèle toutefois que les Blancs âgés de 45 à 64 ans représentaient le tiers de tous les suicides en 2014, comparativement à environ le quart en 1999.

Un ancienne présidente de l’Association psychologique américaine a estimé que cela est «très préoccupant».

Les données dévoilées vendredi par le CDC indiquent qu’il y a eu près de 43 000 suicides aux États-Unis en 2014. Plus de 14 000 ont été commis par des Blancs d’âge mûr — soit deux fois plus que le total combiné des Noirs, des Latinos, des Asiatiques et des autochtones.

En d’autres termes, un groupe qui représente 18 pour cent de la population américaine a été responsable de 33 pour cent des suicides.

Le rapport ne tente pas d’expliquer cette tendance. D’autres experts ont toutefois rappelé que les Blancs ont souvent des réseaux sociaux moins développés et qu’ils semblent plus préoccupés que les autres par leur situation financière.