Début du procès d’un homme accusé d’avoir poignardé cinq personnes à Calgary

CALGARY – Le procès d’un homme accusé d’avoir poignardé à mort cinq personnes lors d’une fête célébrant la fin de la session universitaire à Calgary il y a deux ans s’amorcera lundi.

Matthew de Grood, âgé de 24 ans, fait face à cinq chefs d’accusation de meurtre prémédité. Il est détenu depuis son arrestation, survenue peu après l’attaque du 15 avril 2014, que la police locale a qualifiée de «pire tuerie de masse» à s’être déroulée dans la ville albertaine.

Des témoins ont réclamé l’aide des forces de l’ordre après qu’une fête organisée dans une résidence du nord-ouest de Calgary eut viré au bain de sang.

Le décès de trois hommes a été constaté sur les lieux du crime. Un quatrième homme découvert sur la pelouse devant la maison et une femme trouvée à l’intérieur ont succombé à leurs blessures à l’hôpital.

Les victimes sont Lawrence Hong, âgé de 27 ans, Josh Hunter, âgé de 23 ans, Kaitlin Perras, âgée de 23 ans, Zackariah Rathwell, âgé de 21 ans, et Jordan Segura, âgé de 22 ans.

Les autorités n’ont pas révélé le motif du suspect. Elles ont toutefois précisé que M. Grood avait été invité à la fête et avait célébré avec les autres convives avant que la violence n’éclate.

Le procès doit durer deux semaines. À la demande de la poursuite et de la défense, il sera présidé par un juge provenant de l’extérieur de la ville parce que le père de l’accusé est un haut dirigeant du service de police de Calgary et qu’il pourrait être appelé à témoigner.

Un examen psychiatrique a démontré que Matthew de Grood était apte à subir son procès parce qu’il comprenait les accusations pesant contre lui et qu’il était en mesure de communiquer avec son avocat.

Il est traité au Centre de psychiatrie légale du sud de l’Alberta depuis son arrestation.