Décès de la jeune Néo-Brunswickoise derrière le mouvement BeccaToldMeTo

RIVERVIEW, N.-B. — Une adolescente du Nouveau-Brunswick qui avait fait d’un pronostic terminal un mouvement en ligne ayant inspiré des gestes de gentillesse à travers le monde est morte d’une tumeur au cerveau.

Rebecca Schofield, de Riverview, est décédée samedi soir à Moncton, à l’âge de 18 ans, a indiqué sa famille par communiqué dimanche.

La famille a dit croire que si l’«amour d’une communauté» pouvait permettre de guérir un cancer à l’enfance, «Becca» aurait survécu.

Même dans le deuil, ses partisans ont affirmé qu’ils continueraient de répondre à ses dernières volontés — soit d’accomplir et de relayer des gestes de gentillesse sur les médias sociaux avec le mot-clic #BeccaToldMeTo.

Rebecca Schofield avait fait une liste de choses à faire en décembre 2016 après avoir appris que son combat de plusieurs années contre un cancer au cerveau ne pourrait pas la sauver, les médecins lui ayant donné seulement quelques mois encore à vivre.

Elle a demandé aux gens de faire état de leurs bonnes actions sur les médias sociaux en utilisant le mot-clic #BeccaToldMeTo.

La demande a eu un rayonnement majeur, des gens d’aussi loin que l’Australie ayant fait de tels gestes au nom de Rebecca Schofield.

La campagne a même attiré l’attention du premier ministre Justin Trudeau, qui avait salué le courage et les propos inspirants de l’adolescente dans un message sur Twitter en février 2017.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a déclaré le troisième samedi de septembre la journée Becca Schofield, soulignée pour la première fois en 2017.