Décès d’un détenu: un gestionnaire de la prison de Bordeaux relevé de ses fonctions

MONTRÉAL — Un gestionnaire de la prison de Bordeaux a été relevé de ses fonctions, jeudi, à la suite du décès d’un détenu survenu le 24 décembre dernier. 

Le ministère de la Sécurité publique du Québec a confirmé samedi dans un courriel à La Presse Canadienne que le gestionnaire «a été relevé de ses fonctions le 29 décembre en soirée».

«Pour des raisons de confidentialité, aucun renseignement nominatif ne sera divulgué», a ajouté le ministère. 

Un agent des services correctionnels avait déjà été relevé provisoirement de ses fonctions à l’Établissement de détention de Montréal, «en vertu de l’analyse préliminaire des événements par le sous-ministériat des services correctionnels du ministère». 

Nicous D’Andre Spring, 21 ans, était illégalement détenu à l’Établissement de détention de Montréal au moment de l’événement où il aurait été grièvement blessé. Son décès a été constaté à l’hôpital.

Le ministère de la Sécurité publique a mentionné que D’Andre Spring aurait dû être libéré la veille à la suite d’une visiocomparution plus tôt dans la journée.

La Sûreté du Québec et le Bureau du coroner mènent actuellement des enquêtes pour comprendre le fil des événements. Le ministère de la Sécurité publique a aussi entrepris une enquête administrative sur le décès et la détention illégale de D’Andre Spring.

«Il appartient aux policiers de déterminer si des accusations doivent être déposées à l’issue d’une enquête criminelle», précise le ministère dans un courriel. 

D’Andre Spring a comparu devant le tribunal le 23 décembre pour avoir agressé un agent de la paix, harcèlement criminel et possession d’une arme dans un dessein dangereux. Il faisait également face à deux chefs d’accusation de non-respect d’une condition de libération. Il avait plaidé non coupable de toutes les accusations.

D’Andre Spring a également été accusé à plusieurs reprises en 2021 de ne pas avoir respecté une condition de libération, ainsi que d’un chef d’agression contre un policier. En 2020, il a été accusé de vol qualifié, d’agression armée et de voies de fait causant des lésions corporelles.

Vendredi soir, environ 150 personnes se sont rassemblées pour une veillée à la chandelle au parc Benny, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce à Montréal, en mémoire de D’Andre Spring.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.