Un policier de la GRC acquitté d’homicide mais reconnu coupable de négligence

THOMPSON, Man. — Un policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été acquitté, lundi, de l’accusation d’homicide involontaire coupable, après avoir tiré une douzaine de coups de feu sur une jeep après une poursuite à Thompson, dans le nord du Manitoba.

Le conducteur ivre au volant avait été tué par balles et une passagère, sa petite amie, avait été blessée dans l’opération policière, en 2015. On a appris au procès que 12 douilles avaient été retrouvées sur les lieux. Le conducteur tué, Steven Campbell, âgé de 39 ans, avait été touché par au moins neuf balles.

Si le juge n’a pas retenu l’accusation d’homicide involontaire coupable, il a toutefois reconnu l’agent Abram Letkeman, âgé de 37 ans, coupable de négligence criminelle causant des lésions corporelles.

Les procureurs de la Couronne avaient fait valoir au procès que le policier avait fait des choix erronés et négligents. La défense a plaidé que tous les policiers commettaient des erreurs et que l’agent Letkeman avait estimé que sa vie était en danger parce que la jeep se dirigeait droit sur lui.

Abram Letkeman avait plaidé non coupable à six chefs d’accusation, dont celui de négligence criminelle.

On a appris au procès que le policier avait constaté que la jeep était conduite de manière erratique peu après la fermeture des bars à Thompson. Lorsque le conducteur a omis de respecter un arrêt obligatoire, le policier s’est lancé à sa poursuite, sans le signaler à ses superviseurs.