Décision de l’ONU: le Canada utilisera la graphie traditionnelle Türkiye

Le gouvernement canadien a discrètement changé le nom de la Turquie en l’orthographe turque officielle Türkiye dans toutes les communications officielles.

Cette décision fait suite à une demande du gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan pour que la communauté internationale reconnaisse l’orthographe authentique du nom de son pays.

Le mois dernier, Ankara a demandé aux Nations Unies d’abandonner l’orthographe couramment utilisée de la Turquie, “Turkey” en anglais, qui est également associée à la dinde et au plat de Noël traditionnel dans la langue de Shakespeare.

Il se prononce de la même manière.

En décembre de l’année dernière, M. Erdogan a ordonné que «Made in Türkiye» soit utilisé sur les produits exportés afin de refléter plus authentiquement la culture du pays.

Dans les communications d’Affaires mondiales Canada cette semaine, Ottawa a choisi l’orthographe authentique.

Cette décision fait suite à une «notification officielle de changement de nom aux Nations Unies et, par la suite, au ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada» en juin, a indiqué Affaires mondiales Canada.

«Le Canada respecte le souhait de la République de Türkiye (anciennement la République de Turquie) d’être officiellement connue sous le nom de Türkiye par opposition à “Turkey” en anglais et “Turquie” en français», a précisé Sabrina Williams, porte-parole d’Affaires mondiales.

Le pays s’appelait Türkiye en 1923 après que la République nouvellement formée eut proclamé son indépendance, avec Mustafa Kemal comme premier président.

Le pays s’est de plus en plus imposé sur la scène internationale, notamment à propos du projet d’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

M. Erdogan a menacé d’opposer son veto à l’entrée des nations scandinaves dans l’alliance militaire si elles n’extradent pas les suspects ayant des liens avec des groupes kurdes.

Le Canada est devenu cette semaine le premier pays à ratifier la demande de la Finlande et de la Suède d’adhérer à l’OTAN.

Cependant, les 30 membres doivent approuver leur candidature à l’adhésion qui a suivi l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.