Déclenchement d’explosifs lors d’une perquisition au Sri Lanka: 15 morts

COLOMBO, Sri Lanka — Des suspects liés aux attentats de Pâques au Sri Lanka ont ouvert le feu et déclenché des explosifs lors d’une perquisition policière dans l’est du pays où 15 corps ont été découverts samedi, dont ceux de six enfants.

La fusillade a éclaté dans la nuit de vendredi alors que les autorités recherchaient toujours activement les extrémistes liés aux explosions quasi simultanées de dimanche dernier dans des églises et des hôtels de luxe qui ont fait plus de 250 morts.

La fusillade des dernières heures est survenue lors d’une perquisition dans une maison qui servait de refuge pour des insurgés dans la ville de Sammanthurai. Les suspects ont déclenché trois engins explosifs lors de la fusillade.

Au moins un civil a été tué, selon les autorités policières. Une fillette et une femme ont survécu aux déflagrations et ont été transportées à l’hôpital, selon ce qu’a affirmé Ruwan Gunasekara, porte-parole de la police.

Pour sa part, l’armée sri lankaise dit avoir découvert des explosifs, des détonateurs et des »trousses de suicide », ainsi que des uniformes militaires et des drapeaux de Daech lors d’autres perquisitions.

La tension est palpable au Sri Lanka alors que les églises catholiques ont annulé toutes les messes du dimanche jusqu’à nouvel ordre de crainte qu’elles demeurent des cibles pour des extrémistes de Daech (groupe armé État islamique). Des chefs religieux musulmans ont aussi exhorté leurs fidèles à rester chez eux pour la prière.