Déconfinement en Alberta: Calgary et Brooks feront exception

CALGARY — L’Alberta ira de l’avant jeudi avec la première étape de son plan de relance économique, mais les villes de Calgary et de Brooks devront patienter un peu plus longtemps pour la réouverture de certains services.

Le premier ministre Jason Kenney explique que Calgary et Brooks comprennent les trois quarts des cas de COVID-19 encore actifs à travers la province. La prudence s’impose, même si le nombre d’infections est en baisse en Alberta, a-t-il fait valoir.

Les salons de coiffure et restaurants devront attendre jusqu’au 25 mai pour reprendre leurs activités dans ces deux villes, par mesure de précaution face à une éventuelle deuxième vague épidémique. Les commerces de détail et garderies pourront néanmoins rouvrir dès jeudi.

Ailleurs dans la province, les restaurants et les bars qui ouvriront leurs portes devront le faire à la moitié de leur capacité et dans le respect des directives de distance physique.

Le gouvernement a publié des lignes directrices pour aider les entreprises à mettre en place des normes de santé et sécurité adéquates en vue de prévenir de nouvelles éclosions.

M. Kenney affirme que si la première phase de déconfinement se déroule bien, la suivante — qui doit comprendre les cinémas et les spas — pourrait avoir lieu dès le 19 juin.

Mercredi soir, l’Alberta comptait toujours 1211 cas actifs de COVID-19. De ce nombre, 70 personnes sont hospitalisées, dont 11 aux soins intensifs.

Les plus populaires