Découverte de 66 nouvelles tombes anonymes potentielles près d’un pensionnat en C.-B.

WILLIAMS LAKE, C.-B. — La responsable d’un groupe d’enquête qui recherche des tombes non marquées sur le site d’un ancien pensionnat fédéral pour Autochtones en Colombie-Britannique a déclaré mercredi que la dernière phase des travaux avait permis de découvrir dans le sol 66 nouvelles «empreintes» qui suggèrent la présence de tombes d’enfants.

Whitney Spearing a par ailleurs déclaré en conférence de presse que les résultats de la phase 2 de l’enquête montraient que des crimes avaient été commis contre des enfants dans cette mission catholique Saint-Joseph, près de la communauté T’exelcemc de Williams Lake, dans le centre de la province.

L’archéologue soutient qu’en plus des «tombes potentielles» trouvées lors de l’enquête technique, des entretiens avec des survivants et les recherches dans les archives ont révélé que des bébés nés à la suite d’agressions sexuelles sur des fillettes au pensionnat étaient éliminés par incinération sur le site et ailleurs. 

L’enquêtrice principale a indiqué que son groupe avait découvert qu’«au moins» 28 enfants étaient morts au pensionnat, qui a fonctionné entre 1886 et 1981. Beaucoup de ces enfants ont été enterrés sur la propriété de cette mission Saint-Joseph, dans des tombes non marquées. 

Il y a un an, la communauté de cette nation T’exelcemc a annoncé que la première phase de son enquête avait découvert 93 autres traces suspectes de tombes anonymes sur ce site.

Le chef de la communauté T’exelcemc, Willie Sellers, a déclaré mercredi que les prochaines étapes consisteraient à exhumer potentiellement les corps dans les zones qui ont déjà été passées au géoradar, qui montrent un total possible de 159 tombes non marquées.

Selon le chef Sellers, des enfants de 48 communautés différentes ont fréquenté ce pensionnat. Il admet que tout le processus d’exhumation potentielle de corps, mené en collaboration avec les autres nations, sera un «exercice terrifiant».

—- 

Le «Programme de soutien en santé: résolution des questions des pensionnats indiens» offre une ligne d’écoute téléphonique aux anciens élèves des pensionnats et à leurs proches qui souffriraient de traumatismes causés par le rappel d’abus passés. Le numéro est le 1-866-925-4419.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.