Demande d’enquête sur des avocats manitobains qui ont fait suivre un juge

WINNIPEG — Le ministre de la Justice du Manitoba a écrit au barreau provincial pour lui demander d’enquêter sur la conduite d’avocats travaillant avec une organisation qui avait embauché un détective privé pour faire suivre un juge.

«Il est très préoccupant qu’un détective privé ait été embauché pour surveiller un membre du pouvoir judiciaire, ostensiblement pour embarrasser ou intimider le juge», a estimé le ministre Cameron Friesen dans un communiqué, jeudi.

M. Friesen a déclaré qu’en tant que procureur général du Manitoba, il avait demandé au Barreau du Manitoba d’ouvrir une enquête sur les avocats qui travaillent avec le Centre juridique pour les libertés constitutionnelles. L’organisme représente un groupe d’églises du Manitoba qui contestent les ordonnances de santé publique liées à la COVID-19.

John Carpay a démissionné de son poste de président du Centre juridique cette semaine, après avoir admis devant le tribunal qu’il avait embauché un détective privé pour suivre le juge présidant la cause.

Le ministre Friesen s’est dit très préoccupé par les actions de l’organisme et il souhaite que les avocats impliqués soient tenus responsables.

«Il s’agit d’une atteinte évidente à la vie privée et il est difficile de croire que ces gestes n’avaient pas pour intention d’influencer l’issue du procès», a-t-il estimé.

Le conseil d’administration du Centre juridique a affirmé qu’il n’était pas au courant des actions de Me Carpay.

Jay Cameron, un autre avocat représentant le Centre juridique dans le cadre de cette contestation, a déclaré au tribunal qu’il n’était pas impliqué dans la décision d’embaucher le détective, mais qu’il était au courant depuis quelques semaines.

Le Barreau du Manitoba a indiqué plus tôt cette semaine qu’il enquêtait sur cette affaire, mais qu’il n’en commenterait pas les détails étant donné que les enquêtes et les plaintes sont confidentielles.

Le Barreau de l’Alberta, l’ordre professionnel de l’avocat Carpay, refuse de révéler si une enquête est en cours sur les gestes posés par son membre.

Un avocat des droits de la personne d’Ottawa a confirmé qu’il avait déposé une plainte pour faute professionnelle auprès du Barreau contre M. Carpay, ainsi que contre deux autres avocats qui travaillent avec le Centre juridique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.