Démocrates et républicains condamnent le retrait américain du nord de la Syrie

WASHINGTON — Les élus des deux partis à la Chambre des représentants ont massivement voté pour condamner la décision du président Donald Trump de retirer les soldats américains du nord de la Syrie.

En dépit de vives divergences au sujet de l’enquête démocrate sur la destitution de Donald Trump, démocrates et républicains ont joint leur voix mercredi pour adopter une résolution non contraignante par 354 voix contre 60.

La résolution affirme l’opposition du Congrès au retrait des forces américaines et déclare que la Turquie devrait cesser son action militaire en Syrie. Et la mesure dit que la Maison-Blanche devrait présenter un plan pour assurer la «défaite durable» de Daech (le groupe armé État islamique).

Nombreux sont ceux qui craignent que l’attaque des forces turques contre les Kurdes syriens, qui gardaient le fort contre les extrémistes, ne permette à Daech de reprendre du terrain en Syrie et ailleurs dans la région.

Le débat à la Chambre a été inhabituel par l’intensité des opinions exprimées des législateurs.

Des républicains ont qualifié le retrait des troupes de «désastreux» et ont parlé d’une «catastrophe». Les démocrates ont critiqué directement Donald Trump, le représentant Seth Moulton déclarant que le président américain «avait pris le parti des dictateurs et des bouchers».

Des sénateurs ont aussi ajouté leur voix aux critiques. Le sénateur républicain Roy Blunt, du Missouri, a déclaré que le président turc Recep Tayyip Erdogan n’avait «pas été un allié fiable». «Les Kurdes ont été un allié fiable», a-t-il ajouté.

À la Maison-Blanche, le président Trump a défendu sa décision, affirmant que les Kurdes n’étaient «pas des anges».

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a affirmé que la Maison-Blanche avait annulé une mise au point à huis clos pour les représentants sur la Syrie.

Mme Pelosi a affirmé que l’annulation de cette rencontre empêchait le Congrès d’en savoir plus sur la «situation dangereuse» causée par le retrait des soldats américains du nord de la Syrie.

Les plus populaires