Dénouement inconnu de l’élection aux USA: craintes d’incertitude au Canada

OTTAWA — Le dénouement encore inconnu de l’élection présidentielle des États-Unis provoque de l’incertitude politique et économique au Canada.

En fin de nuit, mercredi, on ignorait toujours si le locataire de la Maison Blanche pour les quatre prochaines années serait de nouveau le président sortant, le républicain Donald Trump, ou le candidat du Parti démocrate, Joe Biden.

En début de nuit, Joe Biden, qui s’est dit confiant d’être déclaré vainqueur, a demandé à l’électorat d’être patient car le décompte des votes n’était pas terminé. Peu après, Donald Trump s’est déclaré vainqueur du scrutin et a assuré qu’il ferait appel à la Cour suprême des États-Unis pour faire valoir ses arguments.

Le président de la Chambre de commerce du Canada, Perrin Beatty, soutient que l’incertitude est mauvaise pour les affaires, mais qu’il faudra attendre. À son avis, le milieu des affaires a besoin de savoir rapidement à qui il fera affaire au cours des quatre prochaines années.

La politologue spécialiste en questions internationales Bessma Momani, de l’Université de Waterloo, croit que Donald Trump pourrait se déclarer vainqueur prématurément et s’attendre à ce que des alliés comme le Canada lui transmettent leurs félicitations.

Mme Momani soutient que les pays qui ne le feraient pas, comme le Canada qui semble vouloir attendre les résultats officiels, pourraient être victimes de rancunes de Donald Trump qui pourraient se traduire par des mesures commerciales.

Le premier ministre Justin Trudeau et les membres du gouvernement du Canada n’avaient toujours pas émis de commentaires sur l’élection présidentielle américaine, plusieurs heures après la fermeture des bureaux de scrutin aux États-Unis.

Fen Hampson, de l’École Norman Paterson en Affaires internationales de l’Université Carleton, à Ottawa, craint qu’un scrutin réglé par des tribunaux soit source d’incertitude tant pour l’économie du Canada que pour celle des États-Unis alors que les deux pays sont aux prises avec la crise de la COVID-19.

Mardi, le premier ministre du Québec, François Legault, a souhaité qu’il n’y ait pas d’incertitude sur le dénouement du scrutin aux États-Unis. Il a rappelé que le gens d’affaires québécois veulent savoir où ils vont.

 

Laisser un commentaire