Déraillement de train à Regina: les freins étaient mal appliqués

REGINA – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) conclut que le wagon-citerne qui a déraillé à Regina, en Saskatchewan, en mars dernier, avait été laissé sans surveillance avec un freinage inadéquat.

Le wagon-citerne avait atteint une vitesse de 30 km/h, parcouru presque 4,3 kilomètres et traversé sept passages à niveau publics, avant de finalement s’arrêter dans un quartier de Regina.

Le wagon, qui était supervisé par Cando Rail Services, transportait du bitume à la raffinerie Co-op, lorsqu’il est parti à la dérive.

Selon le BST, les freins à main n’avaient pas été serrés et l’équipe n’avait pas vérifié l’efficacité des freins à main.

De plus, aucun message radio d’urgence n’avait été lancé lorsque le wagon-citerne est parti à la dérive, et l’équipe n’a pas réussi à le rattraper avec une locomotive.

Personne n’avait été blessé et aucune matière dangereuse n’était impliquée.

Quarante-sept personnes sont mortes à Lac-Mégantic, en juillet 2013, quand un train de 74 wagons transportant du pétrole brut a dévalé une pente pour ensuite dérailler en plein centre-ville, causant une importante explosion.