Des accusations d’agression sexuelle portées contre un militaire

OTTAWA — La police militaire a annoncé le dépôt de cinq accusations, dont l’une pour agression sexuelle, contre un membre de l’Aviation royale canadienne basé à Trenton.

Selon la police, les accusations déposées contre le sergent Raymond Euper sont liées à un présumé incident qui serait survenu l’été dernier sur l’île d’Ellesmere, dans le Nunavut, où du personnel militaire réparait des systèmes de communications.

Le sergent Euper est accusé de deux chefs de mauvais traitement envers des subalternes et de deux chefs de mauvaise conduite, en plus de celui d’agression sexuelle.

Le dossier est traité à l’intérieur du système de justice militaire, incluant la possibilité d’être jugé en cour martiale.

Le chef de l’État-Major Jonathan Vance a promis une approche de tolérance zéro en ce qui a trait aux inconduites sexuelles dans l’armée, incluant le possible renvoi de ceux qui sont reconnus coupables de tels comportements.