Des Américains s’excusent au Canada au nom de leur président

Habituellement, ce sont les Canadiens qui s’empressent de s’excuser.

Mais les attaques lancées récemment par le président Donald Trump à l’endroit du premier ministre Justin Trudeau incitent maintenant certains Américains à tendre la main aux Canadiens pour s’excuser et les assurer que les deux pays demeurent des amis et des alliés.

Et on ne parle pas seulement de vedettes comme l’acteur Robert De Niro.

Un groupe d’amis en Californie a écrit des lettres cette semaine à 20 quotidiens à travers le Canada — une sorte de «tapis de bombe» de gentillesse.

«Un tapis de bombes avec des remords et des excuses, a précisé en rigolant l’universitaire à la retraite Robert Pierce depuis sa maison de Portola Valley, en Californie, jeudi. La grande majorité des Américains n’ont aucune mauvaise volonté envers le Canada, nous ne savons pas pourquoi nous sommes censés être en guerre commerciale.»

M. Pierce, son épouse Frances et quatre amis ont décidé d’écrire des lettres à l’éditeur après que M. Trump eut déclaré que M. Trudeau avait fait de «fausses déclarations» lors d’une conférence de presse au sommet du G7 samedi dernier et qu’il eut qualifié le premier ministre de «très malhonnête et faible».

M. Trump a menacé d’attaquer l’industrie automobile canadienne, un pilier de l’économie ontarienne, de la même façon qu’il a déjà ciblé les secteurs de l’acier et de l’aluminium au pays.

Deux jours plus tard, M. De Niro a dit à une foule à Toronto qu’il voulait s’excuser pour le comportement «idiot» du président.

Le lendemain, le légendaire auteur-compositeur-interprète Paul Simon a dit à la foule lors de son concert à Toronto de ne pas tenir compte des remarques de M. Trump.

«Ça ne provient pas du coeur et de l’âme des Américains, entend-on M. Simon déclarer sur des images tournées par des spectateurs. L’idée que tout le monde puisse dire que le Canada nous a poignardés dans le dos, par rapport au lait, est tout simplement ridicule.»

Ces derniers jours, des lettres de résidents américains s’excusant du comportement de M. Trump ont été publiées dans des journaux canadiens.

«S’il vous plaît, sachez que nous souffrons de honte quand ces épisodes surviennent, et nous essayons de ne pas nous y habituer, puisque nous les subissons tous les jours. Nous vous aimons», écrit ainsi Elizabeth Marshall McClure de Norfolk, en Virginie, au Edmonton Journal.

«Sachez que le comportement grossier, l’intimidation et l’ignorance de Donald Trump sont épouvantables, non seulement pour les Canadiens, mais aussi pour plusieurs d’Américains», affirmé Jennifer Rihn de Mountain View, en Californie, au Halifax Chronicle-Herald.

La lettre de M. Pierce et de ses amis exhorte les Canadiens à considérer l’administration Trump comme une aberration temporaire dans les relations entre les deux pays.

«Entre-temps, nous retenons notre souffle collectif et prions pour que nos précieuses relations avec nos amis et nos voisins ne soient pas irrémédiablement endommagées», indique la lettre.

M. Pierce, qui a voyagé au Canada et a des amis ici, a déclaré jeudi que ses amis et lui estimaient que les lettres étaient le meilleur moyen de communiquer directement avec les Canadiens.

«Que pouvons-nous faire? Nous écrivons à nos gens au Congrès et nous essayons de mettre la main sur nos sénateurs et autres.»

Et son conseil aux Canadiens?

«Essayez simplement d’être le peuple merveilleux que vous avez toujours été et essayez de nous aider à traverser ça en tendant l’autre joue.»

Les plus populaires