Des appels robotisés ont entaché la campagne

WASHINGTON — Des électeurs américains ont été ciblés par des appels robotisés qui, dans certains cas, les incitaient à rester à la maison ou encore à attendre à mercredi pour aller voter.

Les appels ont été reçus aussi bien dans des secteurs démocrates que des secteurs républicains, mais on ne sait pas s’ils font partie d’une campagne bien structurée.

Des électeurs du Kansas, du Nebraska et de l’Iowa ont notamment reçu des appels leur conseillant de «restez chez vous et restez en sécurité».

Des représentants électoraux du Nebraska et du Kansas ont plutôt incité les électeurs à aller voter, en leur assurant que leur sécurité serait assurée, tout comme celle des employés des bureaux de scrutin.

Le département de la Sécurité intérieure a indiqué que la police fédérale des États-Unis a ouvert une enquête.

Dans le Michigan, le bureau de la procureure générale Dana Nessel a dit avoir été informé d’appels conseillant aux électeurs d’attendre à mercredi pour aller voter, en raison de longues files d’attente.

«C’était évidemment FAUX. Ne croyez pas les mensonges!», a lancé Mme Nessel sur Twitter.

Le Michigan est un État pivot crucial que MM. Trump et Biden ont ciblé dans les derniers jours de la campagne.

Le bureau de la gouverneure Gretchen Whitmer a quant à lui fait état d’un «individu inconnu» qui sème volontairement la confusion auprès des électeurs de la ville de Flint.

Laisser un commentaire