Des audiences publiques sur les circonscriptions noires et acadiennes en N.-É.

HALIFAX — La carte électorale de la Nouvelle-Écosse pourrait être radicalement modifiée par de nouvelles propositions visant à assurer une meilleure représentation des électeurs noirs et acadiens.

Les cinq propositions de la commission de délimitation des circonscriptions électorales de la province font l’objet de discussions dans le cadre d’audiences publiques qui ont commencé cette semaine.

La première proposition préconise la restauration de quatre circonscriptions électorales dites extraordinaires: la circonscription majoritairement noire de Preston et les circonscriptions largement acadiennes de Clare, Argyle et Richmond.

Elles ont été éliminées en 2012, lorsque l’ancien gouvernement néo-démocrate de la province a décidé qu’il y avait trop peu d’électeurs dans chaque district, ce qui a incité la communauté acadienne à lancer une contestation judiciaire couronnée de succès.

La commission propose également que la communauté acadienne de Chéticamp, dans l’ouest du Cap-Breton, devienne un district distinct ou qu’elle soit fusionnée avec Richmond, au sud-est du Cap-Breton.

Si cette dernière proposition est adoptée, la fusion créerait une circonscription non contiguë qui représenterait des Acadiens de régions géographiques distinctes, une configuration inhabituelle.

Marie-Claude Rioux, directrice générale de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, a salué le retour des districts extraordinaires d’origine. Elle a cependant souligné que son groupe était fermement opposé à ce que Chéticamp fasse partie d’un district non contigu.

Elle estime que greffer une communauté acadienne bien définie à une autre serait une erreur, car les Acadiens de Chéticamp n’ont pas assez de points communs avec ceux de Richmond, selon elle. Elle affirme que la situation est la même avec Clare et Argyle, dans l’ouest de la Nouvelle-Écosse.

M. Rioux a rappelé que les communautés acadiennes avaient été délibérément dispersées à travers la province afin d’assurer qu’elles ne constitueraient pas une menace pour les autorités britanniques. Le résultat a été la création de petites communautés farouchement indépendantes qui ont développé des cultures et des dialectes distincts.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie