Des Autochtones du nord de l’Ontario évacués à cause d’un problème d’eau potable

Le chef d’une communauté des Premières Nations du nord-ouest de l’Ontario affirme que des centaines de personnes sont évacuées en raison d’une crise de l’eau potable.

Le chef de la communauté oji-crie de Neskantaga, Christopher Moonias, explique qu’une pellicule huileuse a été découverte dans le réservoir d’eau de la communauté plus tôt cette semaine.

La communauté a alors identifié 175 résidents vulnérables qui doivent partir, sur une population d’environ 460 personnes. Mais selon le chef, beaucoup d’autres résidents ont demandé d’être évacués ou sont partis d’eux-mêmes en raison de cette situation.

Le chef Moonias rappelle que sa communauté fait également l’objet d’un avis d’ébullition de l’eau depuis plus de 25 ans et il accuse les gouvernements provincial et fédéral de «se traîner les pieds face à cette crise».

Il a été impossible mercredi d’obtenir les commentaires du ministère provincial des Affaires autochtones ou ceux, fédéraux, des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord.

Laisser un commentaire