Des bureaux du Conseil du trésor occupés par des syndiqués de la FTQ

Plusieurs dizaines de travailleurs du secteur public de la FTQ ont momentanément occupé les bureaux du Conseil du trésor, jeudi à Québec.

Ces travailleurs voulaient ainsi dénoncer le fait que leur expérience ne soit pas pleinement reconnue dans la nouvelle structure salariale qui est entrée en vigueur le 2 avril dernier.

C’est le règlement sur l’intégration et l’avancement dans les échelles de salaire qui n’est pas interprété de la même façon par les syndicats et le gouvernement. Et cela a entraîné des distorsions dans la pleine reconnaissance de l’expérience, donc de la rémunération selon l’échelon salarial.

Ces syndiqués sont membres de l’Union des employés de service (UES 800), du Syndicat québécois des employés de service (SQEES-298), du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et du Syndicat des employés professionnels et de bureau (SEPB), tous affiliés à la FTQ.

Le problème vient du fait qu’avec l’implantation de la nouvelle structure salariale, un employé qui arrive dans un nouvel établissement se voit reconnaître plus d’années d’expérience qu’un employé qui travaillait déjà dans cet établissement. Il se trouvera donc à gagner davantage que son collègue qui était déjà en poste dans cet établissement, même s’ils ont le même nombre d’années d’expérience.

Les plus populaires