Des Canadiens à bord de deux navires ont le feu vert pour débarquer en Floride

Les passagers à bord de deux navires de croisière touchés par la COVID-19 pourront débarquer dans un port de Floride.

Des responsables américains ont indiqué jeudi qu’ils avaient conclu un accord pour permettre aux passagers asymptomatiques de descendre des navires MS Zaandam et MS Rotterdam. On compte plus de 200 Canadiens à bord des deux navires, pris en mer depuis des semaines.

Le premier ministre Justin Trudeau avait déclaré jeudi qu’un avion nolisé ramènerait au pays au cours des prochains jours les passagers canadiens asymptomatiques. Il n’a pas fourni d’échéancier précis.

Quant à ce qui se passera à leur retour au Canada, les détails restent flous.

«D’après ce que je comprends, ils seront ramenés chez eux par avion, mais nous évaluons toujours ces détails et nous veillerons à ce qu’ils soient isolés lorsqu’ils rentreront», a déclaré M. Trudeau.

Il n’a pas précisé si les passagers des navires devront rester en quarantaine dans les centres de quarantaine fédéraux, comme les passagers des Diamond Princess et Grand Princess en février et mars.

Catherine McLeod, d’Ottawa, et son mari étaient sur le Zaandam avant d’être transférés sur le Rotterdam, qui est actuellement au large des côtes de la Floride.

Mme McLeod se montrait déjà optimiste un peu plus tôt avant la mise à jour des responsables américains.

«Les échos que nous avons ici (sur le navire), c’est que l’affaire est dans le sac, en quelque sorte», a affirmé Mme McLeod dans une entrevue téléphonique depuis sa cabine. «Nous sommes donc très, très optimistes. Je me sentirai à 100 % mieux une fois que l’avion aura décollé de la piste. Ce sera alors un sacré hurlement d’Hallelujah qui montera en moi.»

Jeudi matin, elle et son mari attendaient un contrôle de santé pour s’assurer qu’ils restaient asymptomatiques avant d’obtenir leurs papiers de «débarquement».

Le croisiériste Holland America a déclaré que des responsables américains aux niveaux local, des États et fédéral avaient autorisé les deux navires à accoster jeudi après-midi et permettraient à tous les passagers aptes à voyager de débarquer.

«Les passagers qui présentent encore des symptômes resteront à bord et débarqueront à une date ultérieure une fois qu’ils auront complètement récupéré», a indiqué le croisiériste.

Affaires mondiales Canada a indiqué que les navires avaient accosté à Port Everglades. Les passagers devront subir un test médical.

Les passagers ne présentant pas de symptômes reviendront au Canada sur un vol nolisé par le croisiériste.

«Une fois revenu, ils subiront un nouvel examen et devront s’imposer les 14 jours obligatoires de quarantaire, peut-on lire dans une déclaration d’Affaires mondiales Canada. Les passagers présentant des symptômes recevront des soins sur place.»

Depuis près de trois semaines, les passagers n’ont pas pu quitter les navires et quatre passagers âgés sont morts sur le Zaandam — au moins deux de la COVID-19 —, a déclaré l’armateur Carnival Cruise Lines dans un communiqué.

Holland America affirme que 97 passagers et 136 membres d’équipage à bord des deux navires ont développé des symptômes ressemblant à ceux de la grippe.

Chris Joiner, d’Ottawa, qui se trouve sur le Zaandam, avait affirmé plus tôt dans des messages écrits qu’il avait été informé qu’il pourrait peut-être débarquer vendredi si l’État de Floride accordait les autorisations nécessaires. «Les gens s’ennuient tellement. Certains dorment tout le temps. Je veux dire, l’alcool est gratuit mais vous ne pouvez pas vous saouler tous les jours!», a dit M. Joiner.

Il a affirmé que l’ambiance sur le bateau de croisière, auparavant très animée, avait largement laissé place au silence depuis une semaine.

Les plus populaires