Des chercheurs développent des modèles murins de la COVID-19

MONTRÉAL — Des chercheurs ont développé deux modèles murins de la COVID-19, ce qui pourrait accélérer le développement de thérapies face au coronavirus.

Le virus SRAS-CoV-2 envahit les cellules humaines en se liant à différents récepteurs à leur surface, notamment le récepteur ACE2. Puisque le récepteur ACE2 des souris est différent de celui des humains, elles ne sont pas menacées par le coronavirus.

Une équipe britannique et une équipe chinoise ont toutefois réussi à insérer le gène humain du récepteur ACE2 dans les poumons des souris. Après avoir été exposées au SRAS-CoV-2, les petites bêtes ont développé une pneumonie et perdu du poids.

Les chercheurs britanniques ont réussi à les soigner avec des anticorps thérapeutiques. Les chercheurs chinois ont plutôt utilisé les souris pour tester des vaccins et d’autres thérapies.

Les conclusions des deux études ont été publiées par le journal médical «Cell».