Des déplacements difficiles au Canada en ce jour de Noël avec la tempête

Des milliers de Canadiens se sont réveillés dans le noir le jour de Noël, alors que des pannes de courant causées par la tempête persistaient en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Dimanche après-midi, Hydro One signalait que près de 44 000 personnes en Ontario étaient toujours sans électricité. Canadian Niagara Power a affirmé sur les réseaux sociaux que ses équipes étaient sur le terrain, faisant de leur mieux pour rétablir le courant dans la région, mais que les conditions rendaient difficile l’accès à certaines zones.

L’état d’urgence s’est poursuivi dans la région de Niagara, dans le sud de la province ontarienne, alors que les équipes de crise étaient aux prises avec des routes impraticables et de la poudrerie.

Phil Lambert, un résident de Port Colborne, en Ontario, a déclaré que sa communauté était «une mer de voitures abandonnées» dimanche. Lui et sa fille, Gracyn Burse, ont raconté qu’ils enchaînaient une deuxième journée sans électricité et qu’ils ne s’attendaient pas à ce qu’elle soit rétablie avant lundi.

«Nous avons emprunté un générateur, mais il peut juste faire fonctionner un petit radiateur pour toute la maison, a expliqué Mme Burse en entrevue. Nos animaux gèlent : nous avons deux perroquets, une perruche et un dragon barbu qui ont besoin de chaleur.»

La ville de Port Colborne, qui se trouve à environ 40 kilomètres au sud de Niagara Falls, a déclaré l’état d’urgence samedi matin, faisant écho à des alertes similaires dans les communautés voisines de Wainfleet et Fort Erie.

Mme Burse a souligné que les habitants de la région s’étaient mobilisés pendant les pannes prolongées pour récupérer ceux qui étaient coincés dans leurs véhicules.

«Tout le monde était en motoneige pour sauver des gens et fournir de la nourriture et un abri, a-t-elle souligné. Les gens étaient sortis sur la route avec leurs enfants, bloqués.»

M. Lambert a ajouté qu’il n’avait jamais vu des conditions hivernales aussi mauvaises que la tempête qui a frappé la région au cours des deux derniers jours.

Des déplacements perturbés

Samedi soir, VIA Rail a annoncé qu’en raison du déraillement d’un train du CN, tous les départs Toronto-Ottawa et Toronto-Montréal prévus dimanche devaient être annulés.

Cette annonce est survenue alors que neuf départs de VIA Rail en Ontario et au Québec avaient déjà été annulés à cause des mauvaises conditions météorologiques.

Dans certains cas, des passagers ont dû passer plus de 12 heures sans eau ni nourriture.

Le Service de police régional de Niagara a exhorté les résidents à ne pas prendre la route. Plus à l’ouest, les autorités ont déclaré que les routes des comtés de Huron et de Perth étaient complètement fermées en raison de fortes chutes de neige qui rendaient les conditions dangereuses.

Une grande partie du sud de l’Ontario a aussi reçu une multitude d’avertissements et de bulletins météorologiques spéciaux d’Environnement Canada annonçant des bourrasques de neige et de la poudrerie.

Au Nouveau-Brunswick, environ 4179 clients étaient dans le noir dimanche après-midi après une panne massive qui a privé d’électricité quelque 71 000 foyers. Samedi, Énergie Nouveau-Brunswick avait décrit la panne comme l’une des plus importantes survenues dans la province en 25 ans.

Heather Buchanan vit à Florenceville-Bristol, au Nouveau-Brunswick, près de la frontière avec le Maine. Elle a déclaré dans une interview qu’elle avait retrouvé le courant dimanche après-midi après deux nuits dans le froid.

«La première nuit, j’ai sorti une bouillotte parce que je savais que la tempête arrivait, a raconté Mme Buchanan. Avec un tas de couvertures et le chien, nous nous sommes gardés au chaud. Mais la nuit dernière, il faisait vraiment, vraiment froid. Rien n’a semblé aider. Je me suis couché avec un chapeau et une veste.»

Elle a dit que ses voisins étaient intervenus pour lui venir donner un coup de main, notamment en lui apportant du café chaud et en l’aidant avec son générateur.

«Je n’ai jamais rien vécu de tel, a-t-elle souligné à propos de la générosité de sa communauté. C’est juste incroyable que les gens se donnent autant, surtout à la veille de Noël».

De l’autre côté du pays, en Colombie-Britannique, Environnement Canada a mis en garde contre l’accumulation de glace due à la pluie verglaçante continue dans la région sud s’étendant de Whistler et de la vallée du Fraser à la vallée de l’Okanagan. L’agence a publié un bulletin météorologique spécial pour une grande partie du secteur, annonçant également d’éventuelles pluies verglaçantes.

Quelque 94 000 clients du Québec étaient aussi privés d’électricité dimanche midi. Hydro-Québec a affirmé sur Twitter que ses équipes avaient travaillé toute la matinée pour rétablir le courant au plus grand nombre de foyers possible.

Bien que la plupart des clients verraient leurs lumières s’allumer à la fin du jour de Noël, certains devraient attendre à lundi pour retrouver le courant, a déclaré la présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, dimanche matin.

Il est attendu que les conditions glaciales s’atténuent au lendemain de Noël.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.