Des élections municipales le 10 mai au Nouveau-Brunswick pourraient être reportées

FREDERICTON — Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a déposé un projet de loi qui permettrait la suspension des candidatures et du scrutin aux élections municipales du 10 mai en cas de confinement causé par une éclosion de COVID-19.

Le projet de loi permettrait au directeur des élections municipales d’interrompre le vote dans l’une des sept zones sanitaires de la province.

Le ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale, Daniel Allain, explique dans un communiqué que l’arrivée d’un variant plus contagieux dans la province montre qu’un processus clair doit être disponible pour suspendre temporairement les candidatures et le vote, si nécessaire.

En vertu de la Loi sur les élections générales municipales en 2021, le directeur des élections municipales devrait donc s’assurer que le processus électoral et les activités liées à l’élection reprennent dans les 30 jours après la fin d’un confinement dans une zone sanitaire.

La communication des résultats des zones sanitaires non touchées par le confinement serait également suspendue jusqu’à ce que tous les électeurs de la province aient voté et que les résultats soient compilés partout.

La Loi sur les élections municipales adoptée en décembre dernier donnait au directeur des élections municipales la flexibilité d’adapter ou de modifier certaines procédures de vote, mais elle ne prévoyait pas la possibilité de suspendre ainsi le vote.

«Nous espérons ne jamais avoir à utiliser à cette loi, mais il vaut mieux être prêt», a indiqué le ministre Allain vendredi.

Laisser un commentaire