Des élève montréalais très fiers de «leur» Kamala Harris

MONTRÉAL — Les élèves du Westmount High School, sur l’île de Montréal, ont passé la matinée de mercredi à regarder une ancienne diplômée de leur école secondaire accéder à l’une des plus hautes fonctions politiques du monde. En devenant vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris disait à ces jeunes que tout est possible. 

«Quand on reste dans la même école pendant cinq ans, ça peut donner l’impression que le monde est bien petit», a déclaré Ava Oxilia, une élève de 10e année, dans une visioconférence organisée par le conseil scolaire.

«Savoir que (Kamala Harris) était ici puis qu’elle a atteint l’un des postes les plus élevés du gouvernement américain, c’est tout simplement incroyable — de croire que n’importe laquelle d’entre nous pourrait accéder à un poste aussi élevé.»

Kamala Harris, âgée de 56 ans, a vécu brièvement avec sa mère à Montréal à l’âge de 12 ans. Elle a d’abord fréquenté l’école publique Face puis le Westmount High School, où elle a obtenu son diplôme d’études secondaires en 1981.

C’est dans ces couloirs que Wanda Kagan est devenue amie avec Kamala Harris et a même fini par habiter chez elle pendant un certain temps.

Combien de gens peuvent se vanter d’avoir partagé le lit d’une vice-présidente, demande en riant Mme Kagan, mercredi, en se réjouissant du sort de son amie. «Tout le monde peut faire l’Histoire, mais seule une femme formidable peut écrire une page d’Histoire — et c’est ce qu’elle va faire», a déclaré Mme Kagan en entrevue.

Les Harris «famille d’accueil»

Elle raconte que les adolescentes, toutes les deux issues d’une famille métissée et plongées dans une nouvelle école plus grande, étaient devenues de proches amies. «Nous essayions simplement de trouver notre chemin, de nous intégrer, et on s’est intégrée tout simplement ensemble.»

Pendant ces années, la jeune Wanda confiait à son amie qu’elle était maltraitée à la maison, et la défunte mère de Kamala, Shyamala Gopalan Harris, qui était venue travailler à Montréal, a insisté pour qu’elle vienne vivre avec eux. «Ils m’ont traitée comme un membre de la famille. Je passais du temps avec Kamala dans sa chambre à écouter de la musique, à faire mes devoirs», se souvient-elle. «Ils m’ont inculqué beaucoup de valeurs que j’ai conservées plus tard dans la vie.»

Après des retrouvailles au milieu des années 2000, Kamala Harris a confié à son amie que cette aide pendant leurs années d’études avait inspiré sa carrière juridique par la suite en Californie: défendre les femmes et les enfants contre les abus.

Mme Kagan n’a aucun doute que Kamala Harris et sa famille ont contribué à façonner sa vie. «Mais savoir que j’ai eu un impact sur la sienne, c’était énorme», a-t-elle admis. «Elle a été une pionnière à l’époque, luttant pour mes droits, ma dignité, mon humanité.»

L’école Westmount a suivi la carrière politique de Mme Harris et elle a félicité mercredi son illustre diplômée. Après la cérémonie, suivie par les jeunes pendant la deuxième période, l’élève de 10e A.J. Itovitch décrivait la fierté ressentie à voir quelqu’un qui a arpenté les mêmes couloirs s’élever à de tels niveaux. 

«L’énergie a été absolument palpable au cours des dernières semaines à l’école, et il est difficile de concevoir que la 49e vice-présidente est passée (…) par Montréal», a déclaré le garçon de 15 ans. 

La principale Demetra Droutsas a elle aussi déclaré que l’ascension de Mme Harris avait été une source d’inspiration pour ces jeunes. «Je veux que nos élèves retiennent vraiment qu’ils devraient rêver grand, qu’ils ne devraient jamais se limiter et que s’ils se fixent un but, ils peuvent y arriver.»

Laisser un commentaire