Des élus dénoncent le dépôt d’une tête de porc devant un centre islamique

Après qu’une tête de porc eut été déposée ce week-end devant le centre culturel islamique de Québec, où se trouve une mosquée, le premier ministre Philippe Couillard et le maire de Québec Régis Labeaume ont vigoureusement dénoncé le geste, lundi.

Le premier ministre l’a qualifié d’«odieux».

«C’est quelque chose qui doit être fortement dénoncé», a-t-il dit lors d’un point de presse à Montréal.

Il a ajouté que «tout le monde a le droit de suivre ses convictions et sa propre religion».

Même s’il dit que le geste reflète la haine et l’intolérance qui existent encore dans la société, il estime que seulement une petite minorité de gens sont intolérants envers les autres.

Le maire Labeaume a de son côté qualifié le ou les contrevenants de «crétins».

«Ce sont des citoyens de Québec», a-t-il dit au sujet des «gens de la mosquée».

«Ils sont pacifiques. Ils font partie de nous autres, de notre communauté», a-t-il lancé.

La tête d’animal a été déposée devant le centre culturel, à Sainte-Foy, durant la nuit de samedi à dimanche, et cela, en plein mois du ramadan.

Selon des photos mises en ligne par le centre culturel sur sa page Facebook, la tête ensanglantée était emballée dans du papier plastique transparent, avec plusieurs rubans bleus et blancs, et une note indiquant «Bonne appétit» (sic).

De nombreux musulmans ne mangent pas la viande de porc pour des motifs religieux.

Le Service de police de la ville de Québec a ouvert une enquête. Il va notamment tenter de voir si des caméras ont capté le dépôt de la tête. Aucun suspect n’a été identifié pour l’instant.