Des employés de US Bank ont ouvert de faux comptes au nom de leurs clients

NEW YORK — Pendant plus d’une décennie, US Bank a fait pression sur ses employés pour qu’ils ouvrent de faux comptes au nom de leurs clients afin d’atteindre des objectifs de vente irréalistes, a déclaré jeudi le Bureau de protection des consommateurs (CFPB), dans une affaire profondément similaire au scandale des pratiques de vente à découvert à Wells Fargo dans la dernière décennie.

Le CFPB a allégué que la US Bank avait accédé aux rapports de solvabilité des consommateurs pour ouvrir des comptes chèques et d’épargne, des cartes de crédit et des marges de crédit sans leur permission. Les employés ont été encouragés à le faire, afin d’atteindre les objectifs de la banque de vendre plusieurs produits à chaque client de la banque.

L’ampleur du scandale des faux comptes des banques américaines n’a pas été révélée immédiatement par le CFPB, mais la banque a été contrainte de payer 37,5 millions $ d’amendes et de pénalités et devra rembourser aux clients les frais qu’ils ont payés pour les faux comptes.

«Depuis plus d’une décennie, la U.S. Bank savait que ses employés profitaient de ses clients en détournant les données des consommateurs pour créer des comptes fictifs», a déclaré le directeur du CFPB, Rohit Chopra, dans un communiqué.

Un porte-parole de la US Bank a déclaré que les mauvaises pratiques de vente étaient un problème qui remontait à 2016 et que la banque avait apporté des améliorations importantes à ses pratiques de vente depuis lors. L’ordonnance de consentement conclue avec le CFPB reconnaît que la US Bank a apporté des améliorations à ses pratiques de vente au cours des dernières années, notamment en ne liant plus la rémunération aux comptes ouverts et en exigeant le consentement des clients pour ouvrir de nouveaux services.

«L’action du CFPB clôt une enquête (de plus de cinq ans). Nous sommes heureux de mettre cette affaire derrière nous», a déclaré Lee Henderson, porte-parole de la banque.

Le scandale des pratiques de vente de Wells Fargo a secoué le monde financier il y a cinq ans, lorsqu’il a été découvert que la banque avait encouragé ses employés à ouvrir des millions de faux comptes pour atteindre leurs objectifs de vente. Le scandale a ruiné la réputation de Wells Fargo en tant que banque bien gérée pendant la Grande Récession, a entraîné des milliards de dollars d’amendes contre la banque et a presque immédiatement conduit à la démission du PDG de la banque et finalement de son conseil d’administration.

Wells est sous la surveillance étroite de la Réserve fédérale depuis que ce scandale a éclaté, empêchant la banque de croître jusqu’à ce qu’elle corrige sa culture de travail. Rien n’indique que la Fed prévoit de libérer Wells de sa laisse réglementaire de si tôt.

US Bank, établie à Minneapolis, est actuellement en train de racheter les activités de banque de détail du géant bancaire japonais MUFG, un accord annoncé il y a plus d’un an. La transaction prend plus de temps que prévu, les deux banques s’attendant maintenant à ce qu’elle soit conclue au cours du second semestre de l’année.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.