Des enquêteurs néerlandais décodent des serveurs canadiens

LA HAYE, Pays-Bas – Des enquêteurs néerlandais ont réussi à décoder des serveurs informatiques qui se trouvaient au Canada et qui contiendraient des millions de messages chiffrés que se sont échangés les membres d’organisations criminelles.

Les serveurs avaient été neutralisés en avril dernier, avant que leur contenu ne soit copié et transféré aux experts néerlandais.

Des procureurs ont expliqué par voie de communiqué, jeudi, qu’ils ont réussi à déchiffrer quelque 3,6 millions de messages. Ces preuves pourraient se révéler utiles dans des dizaines d’enquêtes criminelles portant sur des meurtres, des vols, le trafic de drogue ou d’autres activités criminelles.

Les procureurs ont ajouté que les serveurs étaient utilisés par la compagnie néerlandaise Ennetcom, qui serait selon eux «le plus important fournisseur de communications chiffrées aux criminels des Pays-Bas, avec des points de vente en Europe de l’Ouest et en Amérique du Sud».