Des enseignants manifestent à Québec contre le projet de récréations prolongées

QUÉBEC — Des enseignants manifestent mercredi matin à Québec devant l’Assemblée nationale contre l’intention du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, de modifier le régime pédagogique pour y inscrire deux périodes de récréation obligatoires d’au moins 20 minutes.

Actuellement, il n’existe aucune balise au Québec pour guider les écoles dans la gestion des récréations. Le régime pédagogique actuel prévoit simplement que l’élève de l’enseignement primaire bénéficie d’une période de détente le matin et d’une autre l’après-midi.

Le message principal des manifestants au ministre Roberge est de lui demander de ne pas imposer de régime pédagogique qui ne corresponde pas à la réalité de toutes les écoles. Les enseignants signalent que l’imposition de deux récréations obligatoires d’au moins 20 minutes chacune pourrait nuire à certains services éducatifs, car les tâches du personnel devront être modifiées.

Ces reproches rejoignent les craintes exprimées en avril par la présidente du Conseil supérieur de l’éducation, Maryse Lassonde, lors des consultations sur le projet de règlement qui inscrit au régime pédagogique un temps minimum de récréations par jour. Elle a alors prévenu que la répartition du temps de surveillance entre le personnel, les espaces insuffisants ainsi que le transport scolaire peu flexible faisaient partie des contraintes avec lesquelles les écoles doivent composer.

L’ajout de minutes en surveillance pour les enseignants pourrait se traduire par une diminution du temps pour la réalisation de projets pédagogiques particuliers, ainsi que pour la récupération et l’encadrement des enfants. Les élèves plus vulnérables seraient davantage touchés, selon Mme Lassonde. L’avis du conseil ajoutait que dans de petites écoles, l’ajout de ressources non enseignantes pour assurer la surveillance serait nécessaire.

La manifestation des enseignants doit prendre fin plus tard en matinée.

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire