Des entreprises s’inquiètent d’une motion sur les contrats liés à la COVID-19

OTTAWA — Des entreprises canadiennes qui ont répondu à l’appel du gouvernement de produire des respirateurs et d’autres équipements dont le pays avait désespérément besoin pendant la pandémie de COVID-19 se disent préoccupées par le fait que des députés de l’opposition exigent maintenant la divulgation des contrats qu’elles ont signés avec Ottawa.

Dans une lettre à la ministre de l’Approvisionnement Anita Anand, le président de Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC), Dennis Darby, a déclaré que les membres de son groupe étaient «très préoccupés» par le fait que des informations commerciales exclusives, sensibles ou confidentielles puissent être divulguées à la suite d’une motion conservatrice.

La motion, qui doit faire l’objet d’un vote à la Chambre des communes lundi, exige que le gouvernement remette au comité de la santé des Communes tous les documents sur une série de questions liées à la gestion de la pandémie par le gouvernement, y compris l’achat d’équipement de protection individuelle et de produits pour le dépistage.

M. Darby soutient que les entreprises ont rapidement réorganisé leurs activités et vendu l’équipement nécessaire au gouvernement «en supposant que toute information commerciale sensible partagée resterait confidentielle», et il prévient que le non-respect de cette confidentialité découragerait les entreprises de se manifester pour des contrats de marchés publics à l’avenir.

Dans une lettre distincte aux chefs des partis d’opposition et au leader du gouvernement à la Chambre, la coprésidente du Groupe de travail sur les vaccins contre la COVID-19 se dit également préoccupée par le fait que la motion exige tous les dossiers liés aux conseils du groupe de travail au gouvernement sur les candidats potentiels à un vaccin.

Joanne Langley affirme que pour faire son travail, le groupe a conclu des accords de confidentialité et de non-divulgation avec des sociétés de vaccins canadiennes et internationales.

Laisser un commentaire