Des étudiantes manifestent contre la gestion des cas d’agression à STFX

ANTIGONISH, N.-É. — Un groupe d’étudiantes estime que les excuses du recteur de l’Université Saint-François-Xavier (STFX), en Nouvelle-Écosse, concernant le traitement d’une présumée agression sexuelle par la direction de l’établissement ne sont pas suffisantes.

Samedi, près d’une quarantaine de manifestantes ont confronté Kent MacDonald alors qu’il prononçait un discours devant de potentiels étudiants à l’occasion d’une journée portes ouvertes.

Les protestataires ont l’intention de lancer une pétition lundi exigeant que l’Université change la manière dont elle traite les cas de violence sexuelle.

STFX a récemment fait l’objet de critiques après que La Presse canadienne eut révélé qu’elle avait décidé d’annuler la suspension d’un étudiant qu’elle avait reconnu coupable dans une affaire d’agression sexuelle, et ce, sans aviser la plaignante.

Selon Kaitlin Dryden, ce cas en est un parmi beaucoup d’autres. L’étudiante a reproché à l’Université de s’être excusée seulement en raison de la pression médiatique.

Mme Dryden, qui a confié avoir été agressée sexuellement durant sa première année universitaire, a raconté avoir discuté de la violence sexuelle sur le campus à trois reprises avec la direction de STFX, mais que cette dernière n’avait pas vraiment réagi.

La porte-parole de l’Université, Cindy MacKenzie, a déclaré que STFX travaillait à améliorer ses politiques en matière d’agression sexuelle et avait l’intention de solliciter l’engagement de la communauté universitaire dans ce processus.

L’étudiant — qui a été accusé au criminel dans cette affaire — a cessé de fréquenter cette université après que l’histoire eut fait les manchettes, et vendredi, le recteur a publié des excuses publiques sur le site web de l’établissement.

Dans une lettre de deux pages, M. MacDonald a dit «admettre et accepter le fait que nous pouvons faire mieux».

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie