Des exposants sont optimistes quant à l’avenir du cannabis

MONTRÉAL — Des participants à un salon commercial de cannabis à Montréal ont exprimé à la fois de l’espoir et de la prudence après que le Canada s’est engagé sur la voie de la légalisation.

L’Expo cannabis Montréal s’est terminée samedi à la Place Bonaventure. La foire commerciale qui a réuni plus de 120 exposants était le premier rassemblement du genre au Québec depuis la légalisation du pot récréatif au début du mois.

Les produits exposés allaient des filtres à fumée et des aérosols éliminant les odeurs aux produits comestibles, en passant par des produits de santé dont beaucoup ne sont pas encore vendus ni homologués par Santé Canada.

Soheil Samimi, conseiller auprès du conseil d’administration du fabricant de produits à base de cannabis Isodiol, a déclaré qu’il existait un énorme marché pour les produits de consommation, y compris les cosmétiques, les produits alimentaires et les produits de santé.

Il se dit optimiste quant au processus en cours. Selon lui, la légalisation ouvrira la porte à plus de produits.

«Aujourd’hui, je peux m’acheter un joint et le fumer dans la rue, mais je ne peux pas utiliser une crème à base de chanvre contre la douleur parce qu’il s’agit d’un produit tropical qui n’est pas encore disponible.»

En même temps, a-t-il ajouté, le processus de légalisation a compliqué la tâche de certaines entreprises qui pourraient juger le nouveau système réglementé moins clair que le marché noir non officiel.

«Le problème actuel est l’approvisionnement, pas la demande», a-t-il dit en faisant remarquer que le nombre de consommateurs augmentait, non seulement en Amérique du Nord, mais aussi en Europe et en Amérique du Sud.

L’odeur du cannabis flottait peu au-dessus du plancher de la foire. Les participants préféraient parler d’occasions d’affaires et de produits.

Catherine Lefebvre, représentante du Groupe La Feuille Verte, une entreprise offrant des produits à base de chanvre, dit croire que la légalisation a ouvert la porte à de nouvelles occasions d’affaire, même pour les sociétés dont les activités étaient déjà légales.

Son entreprise fabrique des produits comme des déodorants à base de chanvre, des crèmes pour la peau, des produits pour les animaux. Elle a récemment lancé du kombucha à base de chanvre.

Mme Lefebvre dit que les gens ne comprennent pas toujours que ses produits ne contiennent pas du THC, le principal élément psychoactif du cannabis. Elle espère que ces salons commerciaux permettront de plus sensibiliser les consommateurs.

«On est là pour leur apprendre ce que sont (nos produits). On est là pour ouvrir l’esprit des gens, leur montrer qu’on peut faire bien des choses avec la plante de cannabis», a-t-elle dit.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie