Des femmes admises dans un stade de football en Iran pour la première fois

TÉHÉRAN, Iran — Les femmes iraniennes ont vécu un moment historique jeudi: elles ont été autorisées à assister à un match de football de la FIFA dans un stade de Téhéran pour la première fois depuis des décennies.

Des dizaines de femmes vêtues aux couleurs du drapeau iranien ont assisté dans la bonne humeur au match de qualification pour la Coupe du monde 2022 entre l’équipe nationale de l’Iran et celle du Cambodge au stade Azadi de Téhéran.

Des femmes militent depuis des décennies pour pouvoir s’asseoir dans les gradins des stades iraniens, ce que à quoi les membres les plus intransigeants du gouvernement théocratique s’opposent encore à ce jour.

L’Iran n’a attribué que 4000 billets à des femmes dans un stade pouvant accueillir environ 80 000 personnes, en les maintenant séparées des hommes et sous la protection de policières.

La décision de jeudi a été prise en réponse aux pressions intenses exercées par la FIFA, l’organisation qui régit le football international. L’Iran aurait pu faire l’objet de sanctions s’il n’avait pas accepté de laisser les femmes assister au match.

En septembre, une Iranienne arrêtée pour s’être vêtue en homme afin de se faufiler dans un stade pour assister à un match est morte après s’être immolée par le feu, après avoir appris qu’elle était passible de six mois de prison.

Les partisans de la ligne dure et les religieux traditionnels chiites, citant leur propre interprétation de la loi islamique, exigent la ségrégation des hommes et des femmes dans les événements publics, et l’exclusion des femmes des sports masculins. Ils ont maintenu un contrôle strict sur les mœurs sociales depuis la Révolution islamique de 1979, en obligeant notamment les femmes à se couvrir les cheveux en public.

Les groupes de défense des droits de la personne restent toutefois méfiants à l’égard de Téhéran. Amnistie internationale a qualifié cette décision de «campagne publicitaire cynique de la part des autorités visant à améliorer leur image».

Les plus populaires