Des lettres de la DGE sèment la confusion en vue des élections municipales au N.-B.

FREDERICTON — Élections Nouveau-Brunswick affirme qu’une erreur sur des lettres envoyées aux électeurs peut semer de la confusion quant à savoir s’il y aura effectivement un scrutin dans leur localité lors des élections municipales de novembre prochain.

Élections Nouveau-Brunswick reconnaît que certains résidents ont reçu par erreur des lettres les informant qu’il n’y aurait pas d’élections municipales chez eux en novembre — alors qu’en fait, il y en aura. Et l’agence admet que d’autres citoyens peuvent recevoir une lettre leur indiquant qu’il y aura effectivement des élections dans leur municipalité — alors que ce ne sera pas le cas.

La directrice générale des élections, Kim Poffenroth, a déclaré jeudi que près de 260 000 ménages avaient reçu des informations inexactes sur les élections municipales du 28 novembre.

Selon Mme Poffenroth, les erreurs se sont produites en raison d’une «confusion» de fichiers chez le fournisseur retenu par Élections Nouveau-Brunswick pour imprimer et distribuer les lettres. L’agence a dépensé environ 400 000 $ pour cet envoi de lettres.

Les erreurs sont passées inaperçues lors de la vérification initiale et n’ont été découvertes que lorsque deux citoyens ont appelé mardi pour dire qu’ils avaient reçu des informations incorrectes.

Mme Poffenroth invite les citoyens à consulter le site d’Élections Nouveau-Brunswick pour obtenir des informations à jour sur les municipalités qui ne tiendront pas d’élections le 28 novembre. 

Par ailleurs, Élections Nouveau-Brunswick publiera la semaine prochaine un encart dans tous les quotidiens et les circulaires, livrés au domicile des gens, indiquant les endroits où les élections ont lieu et tous les postes à pourvoir.

«Les électeurs qui vivent dans des régions où il y aura des élections recevront des cartes de renseignements aux électeurs à la mi-novembre, indiquant où et quand ils peuvent voter», a aussi précisé Mme Poffenroth.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.