Des loups se sont échappés du Zoo du Grand Vancouver, aucun danger pour le public

LANGLEY, C.-B. — Le Zoo du Grand Vancouver affirme qu’un «petit nombre» de ses loups sont portés disparus après que les animaux auraient été relâchés à la suite d’une «intention malveillante», mais il n’y a aucun danger pour le public.

Le zoo indique sur son site Web qu’un certain nombre de loups ont été découverts à l’extérieur de leur enclos dans la matinée et il travaille avec le Service des agents de conservation de la Colombie-Britannique pour «contenir» les animaux, tandis que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Langley enquête sur ce qui semble être un cas d’entrée illégale et de vandalisme.

Le zoo est situé à environ 55 kilomètres à l’est de Vancouver, dans la communauté d’Aldergrove.

Le zoo affirme que la plupart des loups sont de retour sous la garde de son équipe chargée de la santé et du bien-être des animaux.

Le zoo, qui a annoncé sa fermeture sur ses comptes Instagram et Facebook mardi matin, abrite neuf loups gris adultes et six louveteaux.

Le ministère de l’Environnement a indiqué que quiconque voit un loup en liberté doit garder ses distances et le signaler en appelant le 1 877-952-7277.

Le ministère avait déclaré plus tôt qu’un seul loup était toujours en liberté.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.