Des manifestantes pro-choix chahutent une audience de la Cour suprême américaine

WASHINGTON — Des manifestantes opposées à la décision de la Cour suprême d’invalider le droit à l’avortement aux États-Unis ont brièvement interrompu une audience devant le plus haut tribunal du pays, mercredi matin, à Washington.

Les manifestantes ont notamment exhorté les Américaines à aller voter lors des élections de mi-mandat la semaine prochaine.

Il s’agissait de la première interruption des audiences de la Cour suprême depuis la décision du plus haut tribunal, en juin, qui a supprimé les garanties constitutionnelles des Américaines en matière d’avortement, après presque cinquante ans sous le régime de l’arrêt Roe c. Wade de 1973.

Trois personnes se sont levées dans la salle d’audience dès les premières minutes de la séance de mercredi pour dénoncer la décision de la Cour suprême sur l’avortement, rendue dans une cause du Mississippi.

Les juges n’ont pas semblé réagir à la perturbation. Les manifestantes n’ont pas résisté lorsque des gardiens les ont escortées hors de la salle d’audience. 

La Cour suprême entendait mercredi une cause qui n’était pas liée à l’avortement. 

«Notre droit de choisir ne nous sera pas retiré, a lancé une manifestante. Femmes, votez pour notre droit de choisir.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.