Des médecins seraient payés moins que des infirmières en téléconsultation à T.-N.-L.

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — L’Association des médecins de Terre-Neuve-et-Labrador a découvert que le gouvernement avait accepté de payer à une entreprise privée de téléconsultation avec une infirmière praticienne spécialisée plus du double de ce qu’elle verse aux médecins de famille.

L’Association médicale a mis la main sur le contrat que le gouvernement provincial a signé avec l’entreprise Fonemed. Ce contrat de 31 millions $ sur cinq ans, qui a débuté le 1er mars dernier, prévoit le versement de 82 $ à 92 $ pour une téléconsultation avec une infirmière praticienne.

Or, le gouvernement paie aux omnipraticiens environ 37 $ pour une consultation de routine en personne et 47 $ pour une téléconsultation, avec un plafond de 40 rendez-vous virtuels par jour, a indiqué l’association médicale dans une lettre à ses membres.

«Au même titre que Fonemed, une clinique de médecine familiale fonctionne elle aussi comme une entreprise privée, avec son personnel, son équipement et ses frais généraux», écrit le président de l’association, le docteur Kris Luscombe, dans la lettre datée de mardi.

«Les médecins de famille de la province se sentent déjà débordés et dévalorisés, alors nous continuerons à demander au gouvernement d’expliquer cet écart important entre les paiements aux médecins et ce qui est payé pour des soins virtuels non médicaux.»

L’entreprise Fonemed, de Saint-Jean, exploite la «ligne info-santé» de la province, qui met les résidents en contact avec des infirmières praticiennes qui prodiguent des conseils. Bien que le contrat n’énumère pas explicitement le tarif par appel, il précise qu’il couvre jusqu’à 72 000 appels par année.

Mais en utilisant les versements mensuels à l’entreprise spécifiés dans le contrat, l’association médicale a calculé que le coût s’élevait à un peu plus de 82 $ par appel au cours de la première année du contrat, pour atteindre plus de 92 $ la cinquième année.

Dans sa lettre, le docteur Luscombe écrit que les chiffres sont «certainement surprenants», étant donné les tarifs versés aux médecins de famille.

Près du quart des 525 000 habitants de Terre-Neuve-et-Labrador n’ont pas de médecin de famille, selon un sondage effectué cette année par l’association médicale. Les pénuries de médecins ont entraîné des fermetures intermittentes de salles d’urgence dans les régions rurales tout au long de l’été et de l’automne.

Le ministère provincial de la Santé a déclaré mercredi dans un courriel que les frais payés à Fonemed «reflètent les coûts globaux pour fournir les services virtuels», y compris les frais généraux, les coûts d’infrastructure et de technologie, la formation du personnel, une ligne d’urgence en santé mentale 24 heures sur 24 et les coûts liés à l’application d’infosanté.

L’enveloppe prévoit également des consultations virtuelles avec des diététistes trois jours par semaine, ainsi qu’un service d’appels pour les personnes qui ont quitté l’urgence sans être vues par un médecin ou une infirmière praticienne, indique le ministère dans un courriel.

L’association médicale a noté dans un courriel mardi que les médecins paient tous les frais généraux, d’infrastructure et de personnel de leur pratique grâce à l’argent qu’ils reçoivent – y compris les 37 $ pour une consultation en personne – par le biais de la structure de «rémunération à l’acte» de la province.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.