Des Métis de trois provinces contestent leur représentation nationale

EDMONTON — Trois organisations provinciales de Métis demandent au gouvernement fédéral de négocier directement avec elles les questions d’autonomie gouvernementale, plutôt que de passer par leur regroupement national.

Les représentants des organisations de Métis de l’Alberta, de l’Ontario et de la Saskatchewan se sont rencontrés cette semaine à Edmonton et ont adopté une résolution invitant le Ralliement national des Métis à être plus transparent et à rendre des comptes. Les trois organisations provinciales sont toutes membres de ce Ralliement national.

Dans leur résolution, les organisations précisent qu’elles travailleront au sein du Ralliement national jusqu’à ce que le gouvernement fédéral ait publié son budget de 2020; par la suite, elles veulent voir des changements au sein du regroupement national.

Les présidents des trois organisations ont signé un document qui stipule qu’une politique fédérale sur les revendications des Métis devrait être élaborée de concert avec leurs gouvernements respectifs.

Les organisations provinciales veulent par ailleurs former un groupe de travail pour discuter des réformes possibles au Ralliement national des Métis — ou même la création d’une nouvelle structure.

Les trois organisations ont signé l’année dernière avec Ottawa des accords d’autonomie gouvernementale qui reconnaissent leur compétence respective. Elles devaient rencontrer à Edmonton la ministre fédérale des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, pour discuter de leur résolution.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire