Des militants avec des chandails «Où est Peng Shuai?» sont interpellés à Wimbledon

LONDRES — Quatre militants portant des chandails «Où est Peng Shuai?» ont été interpellés par la sécurité à Wimbledon, lundi, et leurs sacs ont été fouillés.

Peng est une joueuse chinoise de tennis à la retraite qui a accusé l’année dernière un ancien haut dirigeant du Parti communiste au pouvoir d’agression sexuelle. Elle a fait très peu d’apparitions publiques depuis.

Un épisode similaire s’est produit avec un individu portant un chandail en soutien à Peng aux Internationaux d’Australie plus tôt cette année. Un spectateur à Melbourne a été expulsé du terrain, mais le tournoi a ensuite annulé sa décision et a permis aux gens de porter ce genre de tenue en autant qu’ils ne se rassemblaient pas en grands groupes ou ne causaient pas de problèmes aux autres spectateurs.

Jason Leith, de l’organisation Free Tibet, a révélé que lui et ses trois collègues avaient enfilé les chandails blancs après être entrés sur le terrain du All England Club.

«Nous ne les avions pas quand nous sommes arrivés parce qu’on craignait qu’on ne nous laisse pas entrer. Alors nous les avons enfilés et nous nous promenions et quelques personnes voulaient des égoportraits, alors nous prenions des photos avec des gens», a commenté Leith, qui est Britannique.

La sécurité est arrivée peu de temps après lorsque les quatre hommes marchaient sous le grand écran à la base de Henman Hill, a déclaré Leith.

«(Ils) ont commencé à nous demander: ‘Envisagez-vous de manifester directement? Comptez-vous perturber les choses? a poursuivi Leith. Et puis ils ont demandé: ‘Oh, ça vous dérange de venir ici pour que nous puissions fouiller vos sacs?

«Ils ont alors commencé à fouiller nos sacs. Je suppose qu’ils cherchaient des drapeaux. Ils cherchaient tout ce qui pourrait être utilisé comme autre forme de protestation.»

Ils ont été autorisés à rester sur le site du tournoi sur gazon et à continuer de porter les chandails, mais ont été priés de ne pas approcher d’autres spectateurs pour parler de Peng, a déclaré Leith.

Les organisateurs de Wimbledon ont révélé que les militants étaient les bienvenus sur le site.

La présidente et directrice générale du All England Club, Sally Bolton, a précisé lors de la première journée du tournoi qu’un spectateur portant un maillot mentionnant Peng serait autorisé à y assister.

Peng a disparu de la sphère publique l’année dernière après avoir accusé l’ancien responsable du Parti communiste Zhang Gaoli d’agression sexuelle. Sa dénonciation a été rapidement effacée d’Internet et ses commentaires restent fortement censurés.

Peng a remporté deux titres en double féminin du Grand Chelem au cours de sa carrière, notamment à Wimbledon en 2013.

Le circuit de tennis professionnel féminin (WTA) a annulé ses tournois en Chine en raison de la situation autour de Peng.

L’année dernière, Leith a été arrêté en Grèce pour avoir perturbé la cérémonie de la flamme olympique. La flamme se dirigeait vers la Chine avant les Jeux olympiques d’hiver de cette année à Pékin.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.