Des minéraux du mont Saint-Hilaire acquis par le Musée canadien de la nature

OTTAWA — Le Musée canadien de la nature annonce l’acquisition d’une collection de minéraux du Québec de grande importance qui pourraient contenir de nouveaux indices sur la structure de la Terre.

Le musée d’Ottawa affirme que les spécimens du mont Saint-Hilaire, situé à environ 30 kilomètres à l’est de Montréal, pourraient approfondir la recherche sur les éléments rares et possiblement révéler de nouvelles espèces minérales.

L’institution fédérale affirme que l’acquisition a été facilitée par la nouvelle Fondation Nature, un organisme de bienfaisance indépendant qui soutient les collections, la recherche et l’éducation au musée.

Le collectionneur de minéraux québécois, Gilles Haineault, qui a amassé les spécimens pendant des décennies, a fait une contribution en nature équivalant à plus d’un million de dollars à la fondation pour soutenir l’achat de la collection par le musée, qui est évaluée à 4,5 millions $.

Le musée a indiqué que la Fondation Nature avait reçu plus de 4 millions $ en dons depuis son lancement mercredi.

La firme de génie-conseil Hatch, de Mississauga, en Ontario, soutient un fonds de 1 million $ pour aider à la formation en sciences minérales. Brookfield a investi 500 000 $ dans des initiatives visant à encourager les chercheurs de premier cycle et à faire progresser le travail de terrain du musée dans l’Arctique.

Laisser un commentaire
Les plus populaires